L'illusion mythique

Front Cover
Institut Synthélabo pour le progrès de la connaissance, 1998 - Philosophy - 126 pages
0 Reviews
Le mythe, c'est ce qui reste une fois que d'un texte, on a prélevé toute trace d'un autre texte. Ombre portée d'une parabole oubliée, on l'obtient donc par soustraction. Ou par addition ; par montage d'informations, d'entretiens. Le mythe n'est donc jamais là, donné, mais toujours fabriqué par le mythographe. Voilà à quoi conduit l'examen des plus grands maîtres en la matière : Griaule, Dieterlen, Dumézil. S'essayer, dans ces conditions, à construire une " mytho-logique " avec Lévi-Strauss, ou parler de " pensée mythique " comme beaucoup d'autres est donc proprement illusoire. Mais même les esprits les plus critiques à ce sujet, détienne par exemple, n'arrivent pas à renoncer à cette pseudo-notion. C'est donc que quelque chose demande encore à y être pensé, quelque chose qui n'est nullement propre à l'Autre (qu'il soit antique, petit-bourgeois, sauvage ou exotique), mais qui nous habite aussi bien : la narrativité comme mise en forme du divers sensible vers l'unité de l'entendement - ce que Kant nommait le schématisme, et qu'on retrouve tout autant à l'œuvre au cœur même de la recherche la plus scientifique. Quelques écrits d'Einstein examinés ici sont, à cet effet, éclairants.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

semble aller de soi
9
Comment fontils?
25
Que connaîtrionsnous
41
Copyright

5 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information