Preparatory French reader (Google eBook)

Front Cover
D.C. Heath & Company, 1888 - French language - 236 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 237 - Lyon and Larpent's Primary French Translation Book. An easy beginning reader, with very full notes, vocabulary, and English exercises based on the latter part of the text.
Page 237 - Edgren's French Grammar, Part I. For those who wish to learn quickly to read French. 35 cts. Supplementary Exercises to Edgren's French Grammar (Locard). FrenchEnglish and English- French exercises to accompany each lesson.
Page 237 - Limp cloth. 34 pages. 20 cts. Houghton'S French by Reading. Begins with interlinear, and gives in the course of the book the whole of elementary grammar, with reading matter, notes, and vocabulary.
Page 242 - Träumereien. Fairy tales with notes and vocabulary by Professor Van der Smissen, of the University of Toronto.
Page 161 - France, du milieu des alarmes, La noble fille des Stuarts, Comme en ce jour qui voit ses larmes, Vers toi tournera ses regards. Mais, Dieu ! le vaisseau trop rapide...
Page 237 - For those who wish to learn quickly to read French. 35 cts. Supplementary Exercises to Edgren's French Grammar (Locard). FrenchEnglish and English-French exercises to accompany each lesson. 12 cts. Grandgent's Short French Grammar. Brief and easy, yet complete enough for all elementary work, and abreast of the best scholarship and practical experience of to-day.
Page 79 - J'en étais là de mes réflexions, quand j'entendis appeler mon nom. C'était mon tour de réciter. Que n'aurais-je pas donné pour pouvoir dire tout au long cette fameuse règle des participes, bien haut, bien clair, sans une faute ! mais je m'embrouillai aux premiers mots, et je restai debout à me balancer dans mon banc, le cœur gros, sans oser lever la tête. J'entendais M. Hamel qui me parlait: " Je ne te gronderai pas, mon petit Frantz, tu dois être assez puni. Voilà ce que- c'est. Tous...
Page 81 - BO BU. Là-bas au fond de la salle, le vieux Hauser avait mis ses lunettes, et, tenant son abécédaire à deux mains, il épelait les lettres avec eux. On voyait qu'il s'appliquait lui aussi; sa voix tremblait d'émotion, et c'était si drôle de l'entendre, que nous avions tous envie de rire et de pleurer. Ah! je m'en souviendrai de cette dernière classe. Tout à coup l'horloge de l'église sonna midi, puis l'Angélus.
Page 80 - Alors, d'une chose à l'autre, M. Hamel se mit à nous parler de la langue française, disant que c'était la plus belle langue du monde, la plus claire, la plus solide; qu'il fallait la garder entre nous et ne jamais l'oublier, parce que, quand un peuple tombe esclave, tant qu'il tient bien sa langue, c'est comme s'il tenait la clef de sa prison.
Page 81 - Au même moment, les trompettes des Prussiens qui revenaient de l'exercice éclatèrent sous nos fenêtres... M. Hamel se leva tout pâle, dans sa chaire. Jamais il ne m'avait paru si grand. — Mes amis, dit-il, mes amis, je..., je...

Bibliographic information