Histoire des comtes de Flandre

Front Cover
M. Uytwerf et L. et H. van Dole, 1698 - Flanders - 453 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 304 - Le latin, l'allemand, l'espagnol, l'italien et le français, La piété extraordinaire d'Albert aiant fait croire qu'il avoit du penchant pour l'état ecclésiastique, le pape Grégoire XIII l'honora de la pourpre l'an 1577, quoiqu'il ne fût encore âgé que de dix-huit ans, et l'archevêché de Tolède ' étant venu à vaquer par la mort de Gaspard de Guiroga, le cardinal Albert en fut pourvu2.
Page 80 - Juftice, cequel'accuféfera obligé de prouver par le duel, ou par l'épreuve de l'eau, du feu , ou du fer.
Page 121 - ... montait sur la tour de l'église, et jetait de là dans la rue plusieurs sacs de noix. Cette fondation, dont on ne connaît pas l'origine, fut remplacée en 1760, par une distribution d'argent aux pauvres (2). Les habitants de Bergues et autres lieux avaient l'habitude de payer tous les ans aux comtes de Flandres, le jour de saint Bavon, un tribut de douze deniers parisis. Mais Marguerite de Constantinople, qui mourut en 1279 très-regrettée à cause de sa charité, les en déchargea (3). A...
Page 214 - ... seigneur de Gravelines), il l'avait écorché pour se servir de sa peau et qu'il en avait envoyé au roi de France la chair qui était d'une mauvaise odeur, pour ceux qui avaient fait ce honteux trafic. Nous sommes porté à croire que le duc de Bourgogne, qui assiégeait alors Nancy avec un succès douteux, livra le connétable, par politique, au roi de France, qui le menaçait de faire une trêve avec le comte de Saint-Pol et seigneur de notre ville, et de donner du secours au duc de Lorraine.
Page 396 - PrincelTe trouva en divers endroits des Arcs de Triomphe j en un mot les Ffpagnols n'oublièrent rien de tout ce qui pouvoit contribuer à rendre tous les honneurs poffiblesàlcur Souveraine.
Page 257 - Ligue, dans laquelle entrèrent le Pape Clément VII. le Roi d'Angleterre, les Vénitiens & François Sforce Duc de Milan.
Page 328 - J'aime mieux m'attirer la bien-veillance de ceux dont les Prières m'ont été avantageufes que de les irriter contre moi.

Bibliographic information