Congrès Nationaux: Histoire Et Statistiques Des Canadiens-Americains Du Connecticut. 1885-1898

Front Cover
l'Opinion publique, 1899 - Associations, institutions, etc - 357 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 211 - Mais gloire à toi, Cartier! Gloire à vous, ses vaillants compagnons, groupe altier De fiers Bretons taillés dans le bronze et le chêne! Vous fûtes les premiers de cette longue chaîne D'immortels découvreurs, de héros canadiens, Qui, de l'honneur français intrépides gardiens, Sur ce vaste hémisphère où l'avenir se fonde Ont reculé si loin les frontières du monde!
Page 209 - Et une volée d'oiseaux descendit sur ces bêtes mortes ; mais Abram les chassa. 12 Et il arriva, comme le soleil se couchait, qu'un profond sommeil tomba sur Abram ; et voici, une frayeur d'une grande obscurité tomba sur lui. 13 Et l'Eternel dit à Abram : Sache comme une chose certaine que ta postérité habitera quatre cents ans comme étrangère dans un pays qui ne lui appartiendra point, et qu'elle sera asservie aux habitans du pays, et sera affligée.
Page 209 - J'établirai mon alliance entre moi et toi, et entre ta postérité après toi dans leurs âges, pour être une alliance éternelle ; et je te donnerai, et à ta postérité après toi, le pays où tu demeures comme étranger, tout le pays de Chanaan, en possession perpétuelle, et je leur serai Dieu. Mais toi, tu garderas mon alliance, toi et ta postérité après toi, dans leurs âges.
Page 297 - Vous pouvex, contempler notre liberté sainte Plus jeune que la vôtre et plus sereine aussi. Effaçant de son front une date fatale, Espoir de l'avenir, gage de nos succès, Déjà Stadaconné, la vieille capitale, Vous montre avec orgueil un gouverneur français. Aussi levant nos yeux pleins de reconnaissance Vers Dieu qui de là-haut nous guide et nous bénit, Que de nos cœurs ce cri du psalmiste s'élance : Nonfecit taliter omni nationi I MJA POISSON.
Page 210 - Mallet, lui-même héros de la guerre de sécession, écrivait: "si l'on pouvait dire toute la part que les Canadiens ont prise à la guerre qui a assuré l'indépendance des Etats-Unis, on étonnerait les Américains eux-mêmes.
Page 246 - Ce délaissement de l'activité sociale était l'abandon des idées qui, durant des siècles, avaient fait la vie de la cité, et qu'on retrouve dans les viriles paroles de celui qui fut le dernier Athénien. Pour Démosthène, « déserter le poste marqué par les aïeux est un crime qui mérite la note d'infamie.
Page 224 - Hôpital agréé par le Collège des Médecins et Chirurgiens de la Province de Québec et par le Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada.
Page 210 - Français ont l'ait dans ce pays bien avant qu'il fût question de ces nouvelles générations d'émigrants de toute sorte, que l'on réunit sous le nom de race anglo-saxonne pour leur donner un caractère d'homogénéité qui ne résiste pas au moindre examen. Les Français sont entrés dans cette .région quand elle était encore dans son état primitif et sauvage, et en ont eux-mêmes ouvert les différentes voies à ses maîtres actuels. C'est un marin français, le valeureux Jacques Cartier,...
Page 210 - Un jour, triste et pensif, Assis au bord des flots, Au courant fugitif II adressa ces mots : « Si tu vois mon pays, Mon pays malheureux, Va dire à mes amis Que je me souviens d'eux.
Page 274 - Nous voulons savoir si nous avons le droit de vivre, car l'abandon de notre langue, c'est la mort. Nous voulons savoir si Dieu a conduit Jacques Cartier à la découverte du Canada, s'il a fait triompher Champlain des 'Anglais, s'il a protégé notre race, en un mot, contre tous ses ennemis et tant d'éléments contraires, pour qu'elle remplisse un rôle ou pour qu'elle s'éteigne à courte échéance dans une insignifiance imméritée.

Bibliographic information