Yves de Chartres et le droit canonique

Front Cover
Aux Bureaux de La Revue, 1898 - Canon law - 69 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - Les sarcophages chrétiens à t grandes pastorales », dans les Mélanges d'Archéologie et d'Histoire de l'École française de Rome, t.
Page 36 - A. LUCHAIRE, Histoire des institutions monarchiques de la France sous les premiers Capétiens (987-1180), 2e éd.
Page 11 - II. s'il ne se laisse éclairer et diriger par la doctrine de l'Église. Et de même que le royaume du corps est en paix quand la chair ne résiste plus à l'esprit, de même les royaumes du monde obéissent en paix à leurs maîtres quand nul n'essaie d'y résister au royaume de Dieu. Pensez-y ; comprenez que vous êtes le serviteur des serviteurs de Dieu et non leur maîlrp, leur protecteur et non leur possesseur...
Page 24 - Les stylites, dans le Compte rendu du troisième Congrès scientifique international des catholiques. Bruxelles, 1894, t.
Page 17 - Quand une mesure, dit Yves, n'est pas '!' sanctionnée par la loi éternelle, quand elle n'a été instituée [ ou prohibée que pour l'honneur ou dans l'intérêt de l'Église, si l'on en suspend momentanément l'exécution pour les mêmes...
Page 16 - S'il arrive que les Mques qui confèrent l'investiture ou les, clercs qui la reçoivent s'imaginent qu'elle communique les pouvoirs spirituels, ils doivent être sans hésitation déclarés hérétiques, non point, dit Yves, à cause de l'investiture elle-même, mais à cause de
Page 1 - Et quant aux canons des assemblées conciliaires, même générales, il leur faut l'approbation du Pape pour devenir la loi de l'Église universelle « ; c'est en se fondant sur ce principe qu'Yves fait fréquemment usage des canons des VIIe et VIIIe conciles généraux qui ont reçu celle approbation.
Page 13 - ... abbayes, mais aussi sur les paroisses et sur les chapelles privées. Au fond, ce qu'elle combattait, c'étaient les conséquences du dominium laïque. Car l'investiture est précisément l'acte juridique par lequel le propriétaire d'une église la remet, à titre de bénéfice, à l'ecclésiastique qui doit la desservir ; elle est donc la manifestation du droit de propriété que revendiquent les patrons, les seigneurs, les monarques. En fait, le plus souvent, quand un évôché, une paroisse...
Page 12 - ... la plupart des églises rurales étaient soumises à la propriété privée '. Sur un grand domaine s'élève une église, qui en est l'accessoire, tout comme le moulin, le four ou la brasserie; le propriétaire ne répugne nullement à. l'idée de tirer un...

Bibliographic information