Dictionnaire Géographique: d'après le recès du Congrès de Vienne, le traité de Paris, et autres actes publies les plus recens, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 91 - Malgré la défiance de ses voisins et la supériorité de leurs forces, il échappe à leur poursuite, et emporte impunément tout ce qu'il leur a ravi. Un Arabe qui se destine à ce métier de pirate de terre s'endurcit de bonne heure à la fatigue des voyages; il s'essaie à se passer du sommeil, à souffrir la faim , la soif et la chaleur : en même temps il instruit ses chameaux, il les élève et les exerce dans cette même vue; peu de jours après leur naissance...
Page 91 - ... l'homme qui se voit seul; plus isolé , plus dénué , plus perdu dans ces lieux vides et sans bornes , il voit partout l'espace comme son tombeau : la lumière du jour plus triste que l'ombre de la nuit, ne renaît que pour éclairer sa nudité, son impuissance, et pour lui présenter l'horreur de sa situation , en reculant à ses yeux les barrières du vide, en étendant autour de lui l'abîme de l'immensité qui le sépare de la terre habitée : immensité qu'il tenterait en vain de parcourir...
Page 91 - Qu'on se figure un pays sans verdure et sans eau, un soleil brûlant, un ciel toujours sec, des plaines sablonneuses, des montagnes encore plus arides sur lesquelles l'œil s'étend et le regard se perd sans pouvoir s'arrêter sur aucun objet vivant; une terre morte et, pour ainsi dire, écorchée par les...
Page 91 - ... nations voisines enlever des esclaves et de l'or; il s'en sert pour exercer son brigandage, dont malheureusement il jouit plus encore que de sa liberté; car ses entreprises sont presque toujours heureuses. Malgré la défiance de ses voisins et la supériorité de leurs forces, il échappe à leur poursuite, et emporte impunément tout ce qu'il leur a ravi. Un Arabe qui se destine à ce métier de pirate de terre s'endurcit de bonne heure à la fatigue des voyages; il s'essaie à se passer...
Page 91 - ... qui lui restent entre le désespoir et la mort. Cependant l'Arabe, à l'aide du chameau, a su franchir et même s'approprier ces lacunes ' de la nature ; elles lui servent d'asile, elles assurent son repos et le maintiennent dans son indépendance ; mais de quoi les hommes savent-ils user sans abus?
Page 91 - ... des cailloux jonchés, des rochers debout ou renversés ; un désert entièrement découvert, où le voyageur n'a jamais respiré sous l'ombrage , où rien ne l'accompagne , rien ne lui rappelle la Nature vivante : solitude absolue , mille fois plus affreuse que celle des forêts ; car les arbres sont encore des êtres pour l'homme qui se...
Page 92 - ... et les leurs ; monté sur l'un des plus légers, il conduit la troupe, la fait marcher jour et nuit, presque sans s'arrêter, ni boire ni manger ; il fait aisément trois cents lieues en huit jours, et pendant tout ce temps de fatigue et de mouvement il laisse ses chameaux chargés, il ne leur donne chaque jour qu'une heure de repos et une pelote de...
Page 92 - ... il les charge de ce qui est nécessaire à sa subsistance et à la leur; il part avec eux, arrive sans être attendu aux confins du désert, arrête les premiers...
Page 373 - à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasse . » II avoit ordonné qu'elle fût gravée dans son palais et sur les murs des édifices publics.
Page 91 - Solitude absolue, mille fois plus affreuse que celle des forêts; car les arbres sont encore des êtres pour l'homme qui se voit seul; plus isolé, plus dénué, plus perdu. dans ces lieux vides et sans bornes, il voit partout l'espace comme son...

Informations bibliographiques