Histoire du Théâtre-Ventadour, 1829-1879: Opéra-Comique, Théatre de la Renaissance, Théatre-Italien

Front Cover
G. Fischbacher, 1881 - Paris (France) - 162 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 99 - Aleikoum el salam ! ils dressèrent l'oreille comme un cheval de guerre au cri du clairon, et leurs faces brunes s'épanouirent ; ils suivaient le chant à demi-voix; et, la prière du muezzin terminée, ils applaudirent avec des signes de satisfaction si évidente, que l'on fit recommencer M. Béfort exprès pour eux.
Page 99 - L'instant le plus curieux du concert a été sans contredit la Prière du muezzin, dont les paroles mêmes sont arabes. Tous les yeux se sont tournés aussitôt vers les beaux fantômes blancs, qui, jusqu'alors, n'avaient pas donné signe de vie. — Aux premiers mots : El salam alek!
Page 52 - La salle ^7entadour, le duc d'Aumont (premier gentilhomme du roi) et le peu de protection accordé à l'ancienne société ont été causes de sa dissolution. On a vu la maison du Roi refuser à des Français la salle Favart, berceau de l'Opéra-Comique, pour la donner aux Italiens avec une subvention de 70000 francs, lorsqu'on même temps on imposait la salle Ventadour aux sociétaires de Feydeau, avec l'unique secours de 24 000 francs (puisque, sur une subvention de 150 000 francs, il fallait servir...
Page 24 - ... que paraîtront tous les acteurs. Cette pensée les désobligerait peut-être; mais ils se sont chargés, avec une obligeance très-rare au théâtre, de rôles accessoires qui forment , non des chœurs , mais des morceaux d'ensemble séparés , qui ont besoin d'être exécutés avec soin. — II est certain qu'il est impossible de mettre plus de zèle que n'en mettent tous les acteurs à monter cet ouvrage. Plus tard cela méritera d'être consigné. BOÏELDIEU.
Page 99 - ... partir de la singulière mélodie du chibouck, accompagnée de triangles et de tambours, et l'enthousiasme a été au comble pendant toute la durée de la symphonie orientale, dont, chose inouïe, les exécutants ont été obligés de répéter presque entièrement la seconde et la troisième parties. La Fantasia arabe, la Danse des aimées ont soulevé toute la salle, qui les eût volontiers fait jouer cinq ou six fois de suite, ne pouvant se rassasier de les entendre. L'Hymne à la Nuit est...
Page 68 - ... d'écrevisse, des yeux de faïence et des accoutrements exotiques, coraux, madrépores, oiseaux de paradis et autres comestibles, qui les font ressembler à des biscuits de Savoie ou à des assiettes montées. — L'autre catégorie, beaucoup moins étendue, se compose d'angéliques et diaphanes jeunes filles, plus belles qu'on ne saurait les rêver, avec des blancheurs d'opale, des sourires de rosé, et dans la prunelle des langueurs de violette trempée de rosée ; des cheveux aux spirales...
Page 68 - ... des blancheurs d'opale, des sourires de rosé, et dans la prunelle des langueurs de violette trempée de rosée; des cheveux aux spirales lustrées que le joli doigt blanc de Titania semble avoir pris plaisir à tourner pendant une rêverie d'amour; des tailles à qui les petites mains d'un sylphe feraient une ceinture encore trop large ; et, sur tout cela, une volupté nonchalante, une émotion contenue et pudique, une charmante gaucherie de gazelle effarouchée ou de colombe surprise au nid,...
Page 99 - L'entrée de ces honnêtes Africains a fait dans la salle une sensation impossible à décrire. » Le public est entré . franchement en communication avec l'auteur à partir de la singulière mélodie du chibouck, accompagnée de triangles et de tambours, et l'enthousiasme a été au comble pendant toute la durée de la symphonie orientale, dont, chose inouïe, les exécutants ont été obligés de répéter presque entièrement la seconde et la troisième parties. La Fantasia arabe, la Danse des...
Page 68 - La première sorte et la plus nombreuse, dont on peut voir de nombreux échantillons aux hais des ambassades, se compose de créatures exorbitantes, avec des pieds à la poulaine, des nez d'écrevisse, des yeux de faïence et des accoutrements exotiques, coraux, madrépores, oiseaux de paradis et autres comestibles, qui les font ressembler à des biscuits de Savoie ou à des assiettes montées. — L'autre catégorie, beaucoup moins étendue, se compose d'angéliques et diaphanes jeunes...
Page 52 - Comment résister aux frais énormes de toute nature occasionnés par la grandeur du local, grandeur peu en harmonie, d'ailleurs, avec le genre de l'Opéra-Comique ? Pour que cette administration puisse prospérer, il lui faut donc une subvention suffisante et une salle gratis.

Bibliographic information