Histoire des guerres de religion dans la Manche

Front Cover
J.B. Dumoulin, 1844 - Manche (France) - 353 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 316 - ... à tirer des armes, à monter à cheval, et en hantant les nobles, il faict le noble, le vaillant, le hardy, et l'homme de querelle pour se porter sur le pré, et se fait appeler Vatteville, mais de terre ny fief de Vatteville, non dicitur titulus de fendis...
Page 5 - Je serai maire, puisque vous le voulez, à condition qu'il me sera permis d'enfoncer ce poignard dans le sein du premier qui parlera de se rendre ; je consens qu'on en use de même envers moi, dès que je proposerai de capituler, et je demande que ce poignard demeure tout exprès sur la table de la chambre où nous nous assemblons dans la maison de la ville.
Page 293 - Colombières, rends-toi Au grand Charles, ton roi, Ou tu perdras la vie. Colombières répond, Tout rempli de furie : De me rendre en poltron Qu'on ne me parle mie. Jamais ne me rendray, Toujours combatteray, D'ici vous chasseray Ou j'y perdray la vie.
Page 245 - ... novateurs. Après la mort de ce ministre , Tressan sollicita sans fruit le duc d'Orléans. La paresse et la bonté de ce prince répugnèrent également au rôle de persécuteur que lui proposait son aumônier, c'est-à-dire l'homme qu'il avait coutume de regarder comme le plus inutile de ses serviteurs. Mais quand, sous le gouvernement de M. le Duc , la puissance législative fut mise au pillage, l'obstiné prélat fit adopter ce rebut de la régence, sans mémoire, sans examen , comme un hommage...
Page 22 - Je jure le Dieu vivant, Sire, qu'il ya plus de trois nuits que je ne fais que songer qu'il vous doit arriver malheur aujourd'hui et que ce dernier jour vous sera fatal. Vous en ferez comme il vous plaira.
Page 223 - Majesté, et contravention de ses édits , en vertu des commissions des dits rebelles de La Rochelle. Pour punition et réparation de quoi, nous avons ordonné que le corps du dit Monchrestien sera ce jourd'hui, 3 heures de relevée, traîné sur une claie en la place de la Brière près cette ville, lieu accoutumé à faire les exécutions criminelles, et là sur un échafaud ses membres brisés sur un gril en la forme et manière accoutumées; puis son dit corps brûlé et réduit en cendres, et...
Page 206 - Quanta la ligue, il n'en fut plus question que pour la détester et s'étonner de ce qu'on avait pu être si longtemps les instruments des ennemis de la France. Les principaux ligueurs de Paris, dont les excès ne méritaient pas de grâce, se...
Page 245 - ... il s'y porta sans ordre, sans piété, sans passion, avec le calme d'un entrepreneur qui reprend les travaux d'une mine délaissée. Mais il lui fut plus facile de compiler quelques lois anciennes que de les faire consacrer de nouveau par l'autorité. Dubois repoussa son plan avec ce brusque mépris dont il payait tous les novateurs. Après la mort de ce ministre , Tressan sollicita sans fruit le duc d'Orléans. La paresse et la bonté de ce prince répugnèrent également au rôle de persécuteur...
Page 116 - Comment abusé! Si je l'ay esté, c'a esté par ceux de vostre Ordre, car le premier qui me bailla jamais une Bible en françois, et qui me la fist lire, ce fust ung Cordelier comme vous, et là dedans j'ay appris la Religion que je tiens, qui seule est la vraie, et en laquelle aiant depuis vescu, je veux par la grace de Dieu y mourir aujourd'hui».
Page 148 - Boucher prêcha sur le jubé de Sainte-Geneviève, que Henri III était Turc par la tête, Allemand par le corps, harpie par les mains, Anglais par la jarretière, Polonais par le pied, pédéraste par la verge, sodomite par l'anus, un véritable Lucifer dans l'âme; ajoutant que les chrétiens devaient l'assommer comme un chien enragé. « Et le roi étant ainsi par sentence de prêtre condamné

Bibliographic information