Principes de grammaire générale: mis a la portée des enfants, et propres à servir d'introduction à l'étude de toutes les langues

Front Cover
A. Belin, Rue des Mathurins S.-J., no. 14, et au Cabinet de lecture, Rue Ne.-St.-Roch, no. 18, 1824 - French language - 286 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 217 - Celui qui règne dans les cieux , et de qui relèvent tous les empires , à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois , et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons...
Page 226 - ... faire la loi aux rois et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles 'leçons. Soit qu'il élève les trônes, soit qu'il les abaisse, soit qu'il communique sa puissance aux princes, soit qu'il la retire * à lui-même et ne leur laisse que leur propre faiblesse, il leur apprend leurs devoirs d'une manière souveraine et digne de lui...
Page 218 - Soit qu'il élève les trônes, soit qu'il les abaisse, soit qu'il communique sa puissance aux princes, soit qu'il la retire à lui-même et ne leur laisse que leur propre faiblesse, il leur apprend leurs devoirs d'une manière souveraine et digne de lui : car, en leur donnant sa puissance, il leur commande d'en user, comme il fait lui-même , pour le bien du monde...
Page 218 - ... d'en user comme il fait lui-même pour le bien du monde ; et il leur fait voir, en la retirant, que toute leur majesté est empruntée, et que, pour être assis sur le trône, ils n'en sont pas moins sous sa main et sous son autorité suprême. C'est ainsi qu'il instruit les princes, non seulement par des discours et par des paroles, mais encore par des effets et par des exemples.
Page 139 - La personne est la forme que prend le verbe pour indiquer que le sujet est de la première, de la seconde ou de la troisième personne : j'aimai, tu aimas, il aima.
Page 231 - ... il leur apprend leurs devoirs d'une manière souveraine et digne de lui : car, en leur donnant sa puissance, il leur commande d'en user comme il fait lui-même pour le bien du monde ; et il leur fait voir, en la retirant, que toute leur majesté est empruntée, et que, pour être assis sur le trône, ils n'en sont pas moins sous sa main et sous son autorité suprême.
Page 25 - ... à tous les hommes, à tous les chevaux, à toutes les maisons, à tous les arbres et à tous les sceptres, parce qu'ils ne rappellent que la nature qui leur est commune. Ce qui fait qu'on les appelle noms...
Page 168 - On a recours à celte forme de Proposition, principalement lorsqu'on veut fixer l'attention de ceux à qui l'on parle, sur la personne ou la chose qui est l'objet de l'action, plutôt que sur le Sujet qui agit. Alors le Sujet n'est exprimé que comme une circonstance de l'action , au moyen d'une Préposition à laquelle il sert de complément. Que je raconte l'histoire de la vie de Britannicus , je la terminerai en disant : Britannicus fut empoisonné à la table de Néron , et par Néron lui-même....
Page 7 - ... que celui qui nous le montre a été mordu par un chien enragé , et nous nous sentirons portés à" lui procurer les secours dont il a besoin. Que cet homme, jouissant de l'usage de la parole , s'approche de nous, et nous dise: J'ai été mordu par un chien enragé ; ces mots nous instruiront de son malheur aussi bien quel'auroitpu faire le tableau qu'il nous auroit montré.
Page ix - En déclarant modestement à seslecteurs que ses Principes de Grammaire Générale , mis à la portée des enfans , ne sont qu'un extrait des meilleurs ouvrages qui ont paru sur la langue française , M. Silvestre de Sacy observe qu'il n'a fait d'application des principes de la grammaire générale à des exemples pris dans la langue française , ou dans toute autre langue, qu'autant qu'il a été nécessaire pour se rendre intelligible. On lui sait gré d'avoir fait diversion à ses profondes études...

Bibliographic information