Chef-d'œuvres de Boissy..

Front Cover
Chez Bélin, Libraire, rue Saint-Jacques, près Saint-Yves, Brunet, Libraire, rue de Marivaux, Place du Théâtre Italien., 1789 - Theater - 348 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 167 - Ce que je dois faire. Après ce que je viens d'apprendre du marquis, si je lui pardonnois, je serois indigne de l'amitié de mon père'.
Page 120 - ... pas la peine de me faire quitter Paris, le centre du beau monde et de la politesse ; et je me serois bien passé de voir une ville aussi triste, et aussi mal élevée que Londres.
Page 24 - Cet objet si charmant dont mon ame est éprise, Sous un dehors flatteur cache un fonds de bêtise. Je ne sais de quel nom je le dois appeler: C'est un être qui sait à peine articuler...
Page 22 - Vous parle par ma bouche et vous fait une loi De vivre indépendant et libre comme moi. Soyons toujours en l'air : des choses de la vie Prenons la pointe seule et la superficie.
Page 48 - S'il n'était question que d'une folle ardeur, Bien loin de vous presser d'agir en sa faveur, Je vous le...
Page 150 - En des riens qui échappent , et qu'il faut saisir ; en des bagatelles qui font les agréments : un coup de tête , un air d'épaule , un geste , un souris , un regard , une expression , une inflexion de voix ; la façon de s'asseoir, de se lever, de tenir son chapeau, de prendre du tabac, de se moucher, de cracher. Par exemple, permettez-moi de vous dire que vous mettez votre chapeau en garçon marchand. Regardez-moi. C'est ainsi qu'on le porte à la cour de France. ( Le lord...
Page 7 - ... même , par la persévérance qu'elle promettait, et par les fruits qu'on avait droit d'en attendre. A peu près dans le même temps où il fut admis parmi nous , il avait été chargé de la composition de la Gazette de France et de celle du Mercure ; car la fortune , lasse enfin de le persécuter, sembla vouloir, par des faveurs accumulées , le consoler, sur la fin de sa vie , des rigueurs qu'elle avait si long-temps exercées à son égard. Boissy ne garda pas long-temps la direction de...
Page 96 - ... ingénue : Je devois démêler son cœur et son esprit. Je trouve mon arrêt dans ce qu'elle m'écrit ; Et ces traits dont mon âme est confuse et ravie , Font ma satire autant que son apologie. LUCILE. Il est vrai. LE MARQUIS, à part. Je jouis d'un plaisir tout nouveau; Et l'on n'a jamais mieux donné dans le panneau. LE BARON, au marquis qui s'avance. Ah! Marquis , vous voilà , ma joie est accomplie. C'est ici le moment le plus doux de ma vie. Mon bonheur est au comble , et je viens de trouver...
Page 151 - J'aime les airs, les manières, les façons. LE MARQUIS. Doucement, monsieur; allons bride en main. Ne confondons point , s'il vous plaît , les uns avec les autres. Les airs sont distingués des manières, et les manières des façons. On a des manières, on fait des façons, on se donne des airs. Un homme du monde, par exemple, a des manières...

Bibliographic information