Oeuvres completes de l'abbé Proyart ...

Front Cover
Méquignon fils aine, 1819
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 62 - A Dieu ne plaise qu'il soit jamais parlé de nous, si ce n'est pour se souvenir qu'un pasteur a cru devoir être plus docile que la dernière brebis du troupeau , et qu'il n'a mis aucune borne à sa soumission!
Page 11 - ... et moi, je ne crains pas de vous dire, puisque vous m'y forcez, que je suis plus que vous. Vous comprenez assez qu'il n'est pas ici question de la naissance. Vous regarderiez comme un insensé celui qui prétendrait se faire un mérite de ce que la pluie du ciel a fertilisé sa moisson, sans arroser celle de son voisin. Vous ne seriez pas plus sage, si vous vouliez tirer vanité de votre naissance, qui n'ajoute rien à votre mérite personnel. Vous ne sauriez douter que je suis au-dessus de vous...
Page 79 - Un grand prince ne doit pas servir Dieu de la même façon qu'un solitaire ou qu'un simple particulier. Saint Louis s'est sanctifié en grand roi. Il...
Page 11 - Quant à l'autorité, vous n'en avez aucune sur moi, et je l'ai moi-même, au contraire, pleine et entière sur vous; le roi et Monseigneur vous l'ont dit assez souvent. Vous croyez peut-être que je m'estime fort heureux d'être pourvu de l'emploi que j'exerce auprès de vous...
Page 78 - Je ne vous parle que de Dieu et de vous : il n'est pas question de moi. Dieu merci , j'ai le cœur en paix : ma plus rude croix est de ne vous point voir ; mais je vous porte sans cesse devant Dieu , dans une présence plus intime que celle des sens.
Page 79 - Dieu ne consiste point dans une scrupuleuse observation de petites formalités ; il consiste pour chacun dans les vertus propres à son état. Un grand prince ne doit point servir Dieu de la même façon qu'un solitaire ou qu'un simple particulier. Saint...
Page 78 - Allez chercher le vrai mérite jusqu'au bout du monde : d'ordinaire, il demeure modeste et reculé. La vertu ne perce point la foule; elle n'a ni avidité ni empressement; elle se laisse oublier. Ne vous laissez point obséder par des esprits flatteurs et insinuants : faites sentir que vous n'aimez ni les louanges ni les bassesses.
Page 196 - ... gagner leurs cœurs , le roi ne pourra pas s'empêcher d'avoir égard à votre bonne cause pour l'intérêt de l'état. Votre ressource doit être celle des bonnes raisons, appuyées avec une fermeté qui ne peut être que louée quand elle sera assaisonnée d'une soumission , d'un zèle et d'un respect à toute épreuve pour le roi. Le moment de votre retour à la cour sera une crise.
Page 85 - ... par l'espérance du fruit que Dieu vous fera tirer de cette épreuve. Dieu donne souvent, comme saint Augustin le remarque, les prospérités temporelles aux impies mêmes, pour montrer combien il méprise ces biens dont le monde est si ébloui.
Page 81 - Ne craignez rien , tant que vous serez petit sous la puissante main de Dieu. Allez, non comme un grand prince, mais comme un petit berger avec cinq pierres, contre le géant Goliath. Pourvu que vous ne vous préveniez ni pour ni contre personne, que vous écoutiez tranquillement...

Bibliographic information