Les cercles de Paris, 1828-1864

Front Cover
Dupray de La Mahérie, 1864 - Associations, institutions, etc - 311 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 20 - Mettez en note, ajouta-t-il d'un ton solennel, que le « 29 juillet 1830, à midi cinq minutes, la branche aînée « des Bourbons a cessé de régner sur la France.
Page 164 - ... services à notre couronne ; qu'elle est attachée à la reine, notre très-chère compagne, comme dame du palais, et qu'elle joint à ces avantages toutes les vertus et les plus excellentes qualités du cœur et de l'esprit, qui lui ont acquis une juste estime et une considération universelle...
Page 192 - Suquet, à qui on donnera cinq cents francs. On se servira de mon cercueil, qui a du rapport avec mon travail des sciences naturelles. Ce cercueil se trouve chez moi, ainsi que le linceul. Mes chevaux, que j'ai nourris si souvent au bois de Boulogne, suivront mon convoi.
Page 10 - Maintenant, une somptueuse cloche d'argent « royalement pendue au coin de la rue de Grammont et du boulevard des Italiens...
Page 44 - Si la bonne foi était bannie du reste de la terre, on la retrouverait dans le cœur des rois. Suspendons un instant nos jugements. JEAN LE BON. Nous sommes au 1" juin 1958, le passé est mort.
Page 191 - L'enterrement aura lieu à trois heures de l'après-midi, à l'heure où les corbeaux du Louvre ont l'habitude de venir chercher leur diner, et les personnes de ma maison le suivront seules au PèreLachaise.
Page 73 - , qui imposait à ses membres de « jurer haine aux bourgeois, à leur sommeil et à leur repos, en fournissant un répertoire de chants et chansons politiques, érotiques et autres, à faire trembler toute une ville de province ». Dans les premiers mois, les membres du Jockey Club furent pris souvent par le public pour de nouveaux Badouillards.
Page 185 - Pçurtant, lorsqu'il lui fut clairement démontré qu'il partageait son bonheur avec le doux Gérard de Nerval, il pria la pensionnaire de M. Poirson d'opter entre le poète et le banquier. Il est consolant pour ceux qui s'attardent sous les yeuses de penser qu'elle resta à Gérard... et à d'autres.
Page 119 - A la sortie des théâtres, le cercle s'anime d'une vie nouvelle, tous les habitués de l'Opéra et des Italiens viennent prendre l'air des salons ; on juge le ballet en vogue, on parle des jambes de mademoiselle X-.., des panaches de madame Z... et des mille cancans parisiens.
Page 192 - ... naturelles. Ce cercueil se trouve chez moi, ainsi que le linceul. Mes chevaux, que j'ai nourris si souvent au bois de Boulogne, suivront mon convoi. On déposera dans mon cercueil les oiseaux renfermés dans les quatre tombeaux qui ornent mes collections d'histoire naturelle.

Bibliographic information