La chanson d'Aspremont, Issue 25

Front Cover
Louis Brandin
H. Champion, 1921
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 166 - En la balalle vos trais a avoé Et de ma boce fustes sire clamé Ne me doit estre en grant cort reprové: Qanque j'ai fait en fis par amor Dé. Ne sui vostre om ne li vostre juré , Neneseraijajordemonaé.
Page 43 - Por qoi il sace proece et vaselage, onques ne fu acontés li parage : se il est sers, quités est del servage : ja nel donra ne lui ne son lignage ne par sa terre ne treii ne servage.
Page 108 - Rollaría apele- ses qatre compagnon, Estolt de Lengres, Berengier et Aton Et un dansel qui Graelens ot non. Né de Bretagne, parent fu Salemon : Deduitor Karle, estoit de sa maison Et Tôt non petitet valeton; • Ne gissoit mais se en sa cambre non.
Page 162 - Ce que j'ai dit ne tien mie a folor. Ne fai evesque de fil a ton pastor. Pren fil de roi, de duc ou de contor, . U pren le fil de povre vavasor.
Page 41 - Primes parla dus Namles de Bevier. «Sire», dist il, «nos somes mesagier. Vostre neveu velt estre chevalier, Car il a cuer bon et fin et entier.» Et dist li rois: «Ce fait bien a lascier. Rollans si est trop jovene a cest mestier. A porter armes et a caut cevalcier, A jeûner, a longues nuis vellier Poroit on bien itel ome empirier. Aspremont, 7352-60. [R. est trop jeune, il a moins de quinze ans]. «Mes enfes' est si jovenes, s'a poi d'aé, «Que il ne set encore querre .I.
Page 147 - ... linguistique des auteurs, ils étaient, dans certains de leurs emplois, à peu près équivalents. Que l'on veuille bien considérer, à titre d'exemples, les passages suivants, qu'il serait facile de multiplier: Le duc desarment qui tant fait a proisier. (Aspremont, v. 10590) "Baron", dist Karles, "plaist vos a escolter? Li dux Girars par fait molt a amer
Page 166 - L'estrier li tinrent et il i est monté. L'uns des François a l'altre regardé, Et l'emperere a un petit pensé ; Un poi sorrist, si a le cief croslé Et si a dit entre ses dens soé : « Se je puis vivre longement par aé, De l'un de nos iert l'orguel avalé...
Page 38 - Vignent avant li bacelier legier, Keu de cuisine, senescal, botellier, Et damoiseax, jogleor et harpier, Et tos icex qui se poront aidier, L'auberc vestu et le hialme d'achier, L'espee çaindre et monter en destrier: En cest besoing seront tuit chevalier. S'en dolce France poions repairier. Je lor ferai les fiés d'alberc ballier; Tos lor lignages i avra recovrier.
Page 40 - En l'ost venimes o lui si povrement Je chevalcai un ceval dur et lent. Dedens ma boce n'a mie un tot sol dent Qui ne me duelle molt dolereusement...

Bibliographic information