Dictionnaire historique et biographique des généraux français, depuis le onzième siècle jusqu'en 1820, Volume 9

Front Cover
L'auteur, 1823 - France
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

TOME NEUVIEME

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 416 - Rappelez-vous combien de fois mon frère vous a conduits à la victoire ; essayant de marcher sur ses traces, je ne ferai que vous répéter ses paroles qui surent si bien enflammer vos cœurs généreux : Si j'avance, suivez-moi; si je recule, tuez-moi; si je meurs, vengez-moi.
Page 408 - amis, si mon père était ici, vous auriez confiance » en lui. Pour moi, je ne suis qu'un enfant; mais » par mon courage je me montrerai digne de vous » commander. Si j'avance, suivez-moi ; si je recule, » tuez-moi; si je meurs , vengez-moi.
Page 107 - Tavannes ; les médecins disent que la saignée est aussi bonne en ce mois d'août comme en mai. » Le duc de Guise, le duc de...
Page 42 - Avec tous les talents le Ciel l'avait fait naître; II agit en héros, en sage il écrivit. Il fut même grand homme en combattant son maître, Et plus grand lorsqu'il le servit.
Page 389 - BRÉZÉ, grand maître, chef et surintendant général de la navigation et du commerce de France en 1643.
Page 237 - VIII. n mieux un cheval j je vois que le Comte de Ligny ne m'a rien dit de trop de votre Page , je n'attends pas que vous m'en...
Page 408 - Mes amis , si mon père était ici, vous auriez confiance en lui. Pour moi, je ne suis qu'un enfant; mais, par mon courage, je me montrerai digne de vous commander. Si j'avance, suivez-moi ; si je recule, tuez-moi ; si je meurs , vengezmoi ? » On lui répondit par de grandes acclamations.
Page 245 - Glorieuse épée, qui aujourd'hui as eu l'honneur « de faire chevalier le plus grand roi du monde, je ne « t'employerai jamais que contre les infidèles ennemis « du nom chrétien. Certes, ma bonne épée, tu seras « moult bien comme relique gardée , et sur toutes « autres honorée ! » Enfin , il fit deux sauts , et la remit dans son fourreau.
Page 247 - Dieu, ma vie à l'État : je vous promets de sauver l'armée aux dépens de mes jours.
Page 218 - ... 3 hommes tués et plusieurs blessés. Instruit de ces faits par l'officier lui-même, Du Taillis n'hésite pas un instant : il prend le cheval du postillon qui le conduisait, réunit à lui 4 militaires et les 2 dragons d'escorte; avec ces 6 hommes, entreprend de forcer le passage , en perd 4 en le forçant, et arrive lui troisième à Bolzano, son chevalet ses vêtemens criblés de balles. Créé colonel le 23 brumaire an 6, il fit, en cette qualité, la campagne de Marengo, où il eut un cheval...

Bibliographic information