Dictionnaire des sciences naturelles: dans lequel on traite méthodiquement des différens ètres de la nature, considérés soit en eux-mêmes, d'apres l'et́at actuel de nos connoissances, soit relativement à l'utilité qu'en peuvent retirer la médecine, l'agriculture, le commerce et les arts. Suivi d'une biogrophie des plus célèbres naturalistes ...

Front Cover
F. G. Levrault, 1821 - Natural history
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 35 - On la cultive dans les jardins à cause de la beauté de ses fleurs, qui paroissent en avril et mai dans les contrées méridionales, et en juin dans celles du Nord.
Page 475 - ... cendré noirâtre, bordé de rougeâtre; l'iris noisette; le bec noirâtre , et les pieds bruns. Les côtés de la tête , les côtés et le devant du cou , la poitrine , le haut du ventre , en un mot presque tout ce qui est rouge dans le mâle , est d'un cendré vineux dans la femelle , quelquefois même le bas ventre : elle n'a pas non plus ce beau noir changeant et lustré que le mâle a sur la tête et ailleurs ; mais j'ai vu de ces femelles qui avoient la dernière des pennes de l'aile bordée...
Page 137 - ... pourprées à leur base. La nageoire de sa queue est presque rectiligne. Il a de petites dents, la bouche grande , l'estomac assez volumineux , le pylore garni d'appendices; et selon Aristote , il se nourrit d'algues, ou de débris de ces plantes marines. Sa chair est maigre, et un peu friable. C'est près des rivages qu'il va déposer ses œufs, comme dans l'endroit où il trouve l'eau la plus tiède .suivant l'expression de Rondelet , l'aliment le plus abondant, et l'abri le plus sûr contre...
Page 195 - Tune de l'autre; celle du dos très-longue et trèsbasse ; neuf ou dix taches rondes , placées chacune à demi sur la base de la nageoire dorsale, et à demi sur le dos du blennie.
Page 385 - ... par la sortie des œufs du corps de la femelle , et par leur arrosement au moment même de cette sortie par la liqueur séminale du mâle. Quelques heures après que l'opération est terminée , le mâle se sépare de sa femelle, et au bout d'un à a jours, ses pattes antérieures, qui avaient grossi beaucoup et étaient devenues raides, ont repris leur souplesse ordinaire.
Page 250 - Cependant, comme les caractères distinctils d'un être se doivent tirer de lui-même , et non de quelques circonstances hors de lui, telles, par exemple, que les causes qui ont amené son développement, s'il naît, de plantes privées d'organes sexuels , des corps reproducteurs que nous ne puissions distinguer des graines par aucun caractère organique , il est de toute évidence que , pour nous, ces corps seront des graines, encore qu'ils se soient formés sans fécondation. Enveloppes séminalej.
Page 257 - Lorsque la radicule et la plumule ont leurs bases contiguë's, le collet , représenté par le plan de jonction des deux organes , n'est qu'un être de raison. Mais lorsque la radicule et la plumule sont séparées l'une de l'autre, le collet, qui leur sert de lien commun , est une partie très-réelle et très-apparente, dont la forme varie selon les espèces. Néanmoins il est difficile d'assigner nettement la limite du collet d'un embryon quelconque, tant que la germination n'a pas eu lieu ; aussi,...
Page 393 - ... dessus, d'un jaunâtre pâle en dessous et lisse , excepté sous les cuisses et l'anus qui sont granulés. On voit cinq lignes saillantes, jaunâtres et longitudinales dessus le corps; les flancs sont munis de quelques verrues. Tous les doigts sont minces, séparés , .et munis d'un petit tubercule sous chaque articulation des phalanges. La femelle est sans vessie vocale ; elle a deux lignes longitudinales, jaunâtres et saillantes sur chaque côlé du corps en dessus, et une autre bande aussi...
Page 458 - Au printemps il fait son nid sur ces mêmes arbres , et quelquefois dans les buissons : ce nid est plus grand et presque aussi bien fait que celui du pinson; il est composé d'herbe sèche et de mousse en dehors, de crin, de laine et de plumes en dedans: quelquefois il l'établit dans les gerçures des branches, lesquelles gerçures il sait agrandir avec son bec ; il sait aussi pratiquer tout autour un petit magasin pour les provisions (i).
Page 135 - Pallas en a publié le premier une très-bonne description. La partie supérieure de ce cyprinoïde est grise , et l'inférieure blanchâtre. Ses dimensions sont à peu près semblables à celles du menu. Il a la tête un peu plus large que le corps , et recouverte d'une peau traversée par plusieurs lignes très-déliées qui forment une sorte de réseau; on voit entre les deux yeux une crête noirâtre, triangulaire et longitudinale, que l'on prendroit pour une première nageoire dorsale...