Le bonheur de Spinoza

Front Cover
Presses universitaires de France, 2004 - Criticism - 432 pages
Issu d'un mémoire pour l'obtention du diplôme d'études supérieures de Michel Henry. Le jeune philosophe montre que Spinoza est un penseur de la subjectivité contrairement à toutes les grandes interprétations de la première moitié du XXe siècle. Il dénonce aussi les insuffisances du néocriticisme dominant à cette époque, notamment en France.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
11
Section 2
21
Section 3
29
Copyright

36 other sections not shown

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information