Analecta bollandiana

Front Cover
Société des Bollandistes., 1904 - Christian hagiography
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 17 - Ibi sunt terre de sancto Domnio, et de sancto Martino et de Gregorio. . . Ce texte, cité par Mgr Bulié, tranche définitivement la question. Saint Gaïus n'a pas été honoré à Spalato au ix"
Page 307 - Qui cum Pâtre, et Spiritu sancto vivit, et régnât in saecula saeculorum.
Page 16 - III, 8562, 8563, 8564. l'endroit qu'ils désignent, Mgr Bulic a trouvé les restes d'un mur en forme d'abside. Dans la localité appelée actuellement Vrbovnik, la légende s'est emparée du nom de saint Félix, et, comme il arrive presque toujours, le peuple a précisé les endroits illustrés par sa prédication, sa pénitence et son martyre. C'est là l'indice d'un culte fortement enraciné *. » Les habitants de Spalato croient posséder son corps dans l'église des Conventuels alla Marina. Ce...
Page 7 - L'examen du squelette trouvé dans le sarcophage a permis de conclure que Primus n'avait pas moins d'une quarantaine d'années, mais peut-être beaucoup plus. En supposant qu'il était très jeune à la mort de son oncle, on ne peut guère reculer la date de sa mort au delà de 370. » Ainsi s'exprime le P. Delehaye...
Page 523 - ... patience de conduire par icelle toutes vos sœurs l'une après l'autre ; car de les y vouloir faire passer à la foule et en presse, je ne pense pas qu'il se puisse bien faire. Les unes ne vont pas si vite que les autres. Il faut avoir esgard aux vieilles, elles ne peuvent...
Page 85 - L. Delisle, Le cabinet des manuscrits de la Bibliothèque nationale, t. II, Paris 1874, p. 176: «Thomas de Cracovie devait vivre au XVe siècle».
Page 514 - SI Historia de la Compañía de Jesús en la Asistencia de España. Tomo I. San Ignacio de Loyola, 1540-1556. Madrid, Est. Tip. Sucesores de Rivadeneyra 1902; 1912a.
Page 17 - Quant à l'inscription de l'église de Saint-Martin, nous la transcrivons ainsi, en tenant compte du langage de l'époque : t HOC IN TEMPLO PATROCINIA IN HONORE BEATI MARTINI AC GENITRICIS D(e)I MARIE S(an)C(t)lQ{ue) G(regorii) P(a)P(«).
Page 429 - Théodose, lorsque, entrafné par les » bruyantes remontrances de quelques-uns de ses familiers à sévir » contre les habitants de Thessalonique, dont il avait accordé la grâce
Page 375 - L'Église et la conquête de l'Angleterre. Lanfranc, moine bénédictin, conseiller politique de Guillaume le Conquérant.

Bibliographic information