Oeuvres d'Oribase: texte Grec, en grande partie inédit, collationnée sur les manuscrits, Volume 1

Front Cover
A l'Imprimerie nationale, 1851 - Medicine
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Des gâteaux faits avec de la farine
18
Chip Pajet i4 De léquitation Aêt III 7 519
25
p 258 1 7 sqq De la ptisane Gai De plis t VI p 816
45
Des poissons à chair dure Aët II i43 Pseilus II 47 Anon
52
De lexercice du cerceau tiré dAfiTTLLCS Hipp Vict rat II S
63
Ônlvois 572
74
Du pain de froment Hipp Aff S Si 52 Vitt rat II S 42 t
78
Des œufs Hipp Vict rat II S 5o t VI p 55254 Diosc II
109
i4 De lavoine Hipp Vict rat IIS 44 t VI p 542 Diosc Il 116
116
De la nourriture fournie par les animaux aquatiques tiré
124
Du lait aigre Aët II 98
164
Aliments contenant de mauvaises humeurs Cels II 21 Synops
217
Aliments exempts de flatuosités Cels II 26 Synops IV 21
230
De la préparation du petit millet tiré de Pmlotime
299
De leau tiré de Galien Hipp Aer 09 et loc S 710 Vict acut
306
a De ladministration de leau froide et de loxymel froid chez les
318
De leau tiré de Rcfus Gai Comm III in lib de Hum S 3 t XVI
324
De lamélioration de leau tiré de Dioclès
336
Du siraeon tiré de Galien Hipp Vict rat II S 5a t VI p 556
356
Sur le même sujet tiré de Kufcs
359
i De lhydromel usité chez les anciens Diosc V 17 Geo V1TI 8
365
jo De la boisson nu coings et de celle aux cornouilles Aêt V i3g
382
Du miel aux roses Diosc V 35 Aët V 135 et XVI 119 Paul
388
De In préparation du vinaigre scillilique et de quelques vins tiré
397
an Vin de Dioci Es pour conserver In santé
406
Manière dadministrer le vin tiré dHÉRODOTE
413
Cbap Pages
417
Préparation des boissons habituelles
431
a Du repos Hipp Vict rat II S 6o t VI p 574
438
De lutilité du sommeil tiré dANTYLlOS
444
De la déclamation
451

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxxix - ... cet auteur, en grande partie inédit en grec, une édition vraiment critique. «S 5. M. Daremberg a signalé un fait curieux relatif aux textes d'Aétius : son voyage en Italie lui permettra sans doute de mettre davantage encore ce fait en lumière. «On pouvait supposer à priori qu'Aétius, qui a compilé son ouvrage dans les écrits de ses prédécesseurs, avait cru devoir, pour sacrifier à son époque, rajeunir certaines formes qui n'eussent peut-être pas été assez bien comprises par...
Page 591 - ... obsessionnels et les idées fixes, caractéristiques de l'affection mélancolique. Nous nous trouvons là dans un registre fort voisin de celui des malheurs que suscite l'amour déréglé. Le remède qu'en propose Rufus évoque ainsi le plus évident et le plus naturel des remédia amoris qui fût jamais : Le coït, en vérité, n'est pas absolument mauvais sous tous les rapports, pourvu qu'on fasse attention aussi bien au temps qu'à la mesure ; les avantages qu'il procure sont les suivants...
Page xlii - ... V. Traité de médecine anonyme. Entre les papiers du feu Daremberg, j'ai trouvé un Traité de médecine anonyme très important, qui contient de la matière nouvelle, exposée d'une manière très attrayante. C'est de ce traité, je crois, qu'il est question dans ce passage de Daremberg (2) : « Je signale particulièrement un Traité de médecine anonyme, dont le style rappelle la vivacité des descriptions d'Arétée, et qui est, en partie, composé de fragments inconnus, tirés des écrits...
Page xl - Daremberg s'est assuré, par la collation du plus ancien manuscrit connu d'Aétius (il remonte au x ° siècle), que dans un bon nombre de cas les changements proviennent des copistes, qui, renchérissant sur le médecin d'Amide, cherchaient un grec plus à la portée de leurs modernes lecteurs : ainsi, dans le vieux manuscrit, les passages d'Arétée et de Rufus se rapprochent beaucoup plus des textes originaux que dans les autres manuscrits. Cette fois les différences sont bien le fait d'Aétius,...
Page 320 - ... rendent plutôt humide et désagréable. Il faut donc lâcher d'éviter de se servir de viandes pareilles ; si on est obligé parfois de les employer, il faut y ajouter un peu de cire, ou, lorsqu'on les fait rôtir, graisser la broche de cire. On reconnaîtra chez l'animal vivant s'il ya des grêlons...
Page v - ... auteurs tels que Velly et ses continuateurs ou des écrivains plus modernes. Il a même , pour le quinzième siècle, mentionné plusieurs fois des travaux qu'il aurait dû s'abstenir complètement de citer : c'est dire à quel point cet ouvrage est superficiel. CHRONIQUE. Janvier — Février 1847. Sur l'invitation de M. le Ministre de l'instruction publique, l'Académie des inscriptions et belles-lettres, dans sa séance du vendredi...
Page xlix - S'il me faut dire ma pensée tout entière, je déclare que je suis très-partisan des traductions en langues modernes, les seules qui permettent de ne faire aucune espèce de compromis avec le texte, les seules qui offrent un secours vraiment efficace pour les passages embarrassants...
Page lv - II ya dans les études médicales en France, telles qu'elles sont constituées de nos jours, une lacune qui a été reconnue et signalée par tous les bons esprits : les grandes traditions de la médecine sont, je ne veux pas dire perdues, mais tout au moins interrompues. C'est tout au plus si, dans les chaires de nos facultés, en entretenant les élèves de la science du jour, on remonte à celle de la veille; quant à l'histoire, quant à la philosophie médicale à qui l'histoire prête une large...
Page xxxv - Encyclopédie , c'est d'être exclusivement formée d'extraits textuels de Galien et des autres médecins ou chirurgiens les plus renommés. Malheureusement, plus de la moitié de cet ouvrage, qui devait jeter une si vive lumière sur l'histoire de la médecine antique, est perdue.

Bibliographic information