Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savans de l'Europe

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - Drttfus ; mêlé de bien &de mal, tant que fa mère encore en vie lui impofa ; cruel à l'excès , mais attentif à cacher la honte de fes débauches , pendant qu'il aima Séjan ou qu'il le craignit .-enfin il ne mit plus de bornes ni à fa barbarie, nia l'ignominieufe licence de fes mœurs , depuis qu'affranchi de tout égard & de toute crainte , il n'eut plus d'autre guide que lui-même, ni d'autre loi que fa propre inclination^).
Page 312 - Prince toutes fortes d'honneurs , des couronnes , des ftatues, des arcs de triomphe à Rome , fur les bords du Rhin , fur le Mont Amanus en Syrie , avec des infcriptions qui contenoient le récit de fes exploits , & qui exprimoient qu'il étoit mort pour le fervice de la République.
Page 403 - Prufle ; & dans la cérémonie du facre on obferva qu'il fe mit lui-même la couronne ftir la tête : il créa en mémoire de cet événement l'ordre des chevaliers de l'Aigle noir. LE public ne pouvoit cependant pas revenir de la prévention dans laquelle il étoit contre cette royauté : le...
Page 415 - ... à un chacun la liberté d'aller au ciel par quel chemin il lui plaît : qu'il soit bon citoyen, c'est tout ce qu'on lui demande.
Page 401 - ProvincesUnies, qu'il auroit perdues en tems de paix: on l'appelloit LE Roi DE HOLLANDE & LE STADTHOUDER D'ANGLETERRE. Malheureux à la guerre où...
Page 408 - S'il eft digne de louanges, c'eft pour avoir confervé fes Etats en Paix pendant tout fon Régne, tandis que ceux de fes voU fins étoient ravagés par des Guerres , pour avoir eu le cœur naturellement bienfaifant, & pour n'avoir jamais donné atteinte à la vertu conjugale. Il étoit en un mot grand dans les...
Page 305 - ... fi bien, qu'il défit & mit en fuite la Cavalerie de Germanicus & les Cohortes envoyées pour la foutenir. Les Légions feules arrêtèrent fa victoire ; & tout ce que put faire la bravoure du...
Page 411 - Marche n'étoit qu'un affreux défert : elle offroit un fpeftacle déplorable de ruines, d'incendies, & de tous les fléaux qu'une guerre longue & furieufe entraîne après elle: à peine découvrait -on fous tant d'horreurs & de faccagemens dans des lieux devenus tout fauvages, les traces des anciens habitans.
Page 217 - L'Auteur, après avoir expofé avec beaucoup de clarté Jes principes généraux de chaque propofition de Méchanique, y fait voir par une infinité d'expériences l'application de ces mêmes principes aux machines les plus ufitées. De cette manière la partie de la Méchanique qu'il s'eft propofé d'éclaircir , fe trouve à la portée d'un bien plus grand nombre de perfonne.s. Mr. l'Abbé Nollet n'admet que trois machines fimples , qui font le Levier, le Plan incliné, & les Cordes. Ces trois...
Page 220 - Le cadavre du mort étoit extrêmement enflé & fort noir , le fang lui fortoit par les narines , la bouche & les oreilles ; mais il étoit déjà fi corrompu, qu'il ne fut pas poffiblc d'en faire l'ouverture.

Bibliographic information