Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Volumes 17-18

Front Cover
Arthur La Broderie, Émile Grimaud
J. Forest, aîné, 1897 - Brittany (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 431 - Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne...
Page 143 - J'aime mon village plus que ton village; j'aime ma Provence plus que ta province; j'aime la France plus que tout.
Page 232 - Le fils de ce dernier, qui m'a raconté ce qui précède. a ajouté que pendant bien longtemps son père ne put pénétrer le soir. après le coucher du soleil. dans la chambre du mort. Arrivé à un détour de l'escalier, sa chandelle s'éteignait et si, néanmoins, il voulait avancer, il se sentait repoussé par une force invisible. Porcher fit achever la messe commencée dans le bois de Chancor, et, à partir de ce jour, il n'éprouva plus aucune difficulté pour pénétrer nuitamment dans la...
Page 54 - Adieu, je vous embrasse de tout mon cœur et je suis très parfaitement, « Monsieur, « Votre très humble et très obéissant serviteur.
Page 305 - Tu marches donc sans cesse! Oh! que n'es-tu de ceux Qui donnent pour limite à leurs pieds paresseux Leur toit de branches ou de toiles! Qui, rêveurs, sans en faire, écoutent les récits. Et souhaitent, le soir, devant leur porte assis, De s'en aller dans les étoiles...
Page 36 - La révolte qui vient d'éclater tient à deux causes : à la persécution contre les prêtres et au refus des paysans de prendre fait et cause pour la République; ils veulent rester catholiques et ne pas servir. C'est à vous de voir maintenant si vous pouvez leur accorder en silence et presque en cachette l'objet de leurs vœux.
Page 104 - J'ay la teste trop basse; haussez un peu le traversint je ne sçaurois coucher si bas. Mamie, baisez-moy une fois, et j'en dormiray mieux. J. Dormez , dormez , vous n'estes pas malade puis que vous parlez de baiser. Plustôt mourir que de baiser un homme en son lict, ny autre part. Reposez de par' Dieu ; Dieu vous donne bonne nuict et bon repos.
Page 254 - ... paroissiens s'y arrestèrent, et sur une grande pierre estant proche dudit ruisseau, au costé de la maison de Guillaume Loz, se mirent lesdits mezeaux, et là dirent chacun sa chanson en présence des officiers de M. le comte de Laval...
Page 131 - Le seul tourment du juste à son heure dernière, Et le seul dont alors je serai déchiré. C'est de voir en mourant la pâle et sombre envie Distiller sur mon front l'opprobre et l'infamie De mourir pour le peuple et d'en être abhorré...
Page 401 - Corsaires, par le RP Fr. PIERRE DAN, Ministre et Superieur du Convent de la Sainte Trinite et Redemption des Captifs, fonde" au Chasteau de Fontaine-bleau, et Bachelier en Theologie, de la Faculte de Paris. A. Paris, chez Pierre Rocolet, Libraire et Imprimeur ord" du Roy, au Palais, aux Armes du Roy et de la Ville.

Bibliographic information