Tableau des moeurs françaises aux temps de la chevalerie: tiré du roman de sire Raoul et de la belle Ermeline, mis en français moderne, et accompagné de notes sur les guerres générales et privées ...

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 329 - Jongleur, tu feras préparer neuf » instrumens de dix cordes ; si tu apprends à en » bien jouer , ils fourniront à tous tes besoins ; » fais aussi retentir les lyres , et résonner les
Page 313 - Je plains, dit-il, qu'on n'ait suivi un train que j'ai vu commencer à l'exemple des rois, qu'on nous changeât de serviettes, selon les services, comme d'assiettes. >• Essai des viandes et du vin. — 11 était d'usage, même aux xvne etxviu" siècles, que l'on fît l'essai des viandes et du vin à la table du roi et des grands.
Page 364 - ... cours de rois, de ducs, de princes, de comtes et « de hautes dames; mais je n'en fus oncques en nulle « qui mieux me plût, ni qui fût sur le fait d'armes « plus réjouie comme celle du comte de Foix étoit.
Page 329 - Sache bien trouver, bien rimer, bien proposer un jeu parti ; sache jouer du tambour et des cymbales , et faire retentir la symphonie ; sache jeter et retenir de petites pommes avec des couteaux , imiter le chant des oiseaux , faire des tours avec des corbeilles , faire attaquer des châteaux , faire sauter ( sans doute des singes) au travers de quatre cerceaux, jouer de la citole...
Page 338 - La jonglerie , dit-il , a été instituée par des hommes d'esprit et de savoir, pour mettre les bons dans le chemin de la joie et de l'honneur, moyennant le plaisir que fait un instrument touché par des mains habiles.
Page 297 - Le gentilhomme mis hors de page était présenté à l'autel par son père et sa mère , qui ,' chacun un cierge à la main , allaient à l'offrande; le prêtre célébrant prenait sur l'autel une épée et une ceinture qu'il attachait au côté du jeune gentilhomme, après les avoir bénits.
Page 337 - C'eft pourquoi nous fommes d'avis; » que le nom de jongleur ne doit être *> donné à aucun de ceux qui s'adon...
Page 354 - Au lieu de plumer l'oiseau ( le paon ), il faut, » dit un auteur de ce tems-là, l'écorcher proprement , » de manière que les plumes s'enlèvent avec la peau ; il » faut lui couper les pattes, le farcir d'épices et d'herbes » aromatiques, lui envelopper la tête d'un linge, et le » mettre à la broche. Pendant qu'il rôtit, vous arroserez » continuellement le linge avec de l'eau fraiche , pour » conserver son aigrette. Enfin, quand il sera cuit, » rattachez les pattes, ôtez le linge ,...
Page 297 - Le jeune gentilhomme, nouvellement sorti hors de page, était présenté à l'autel par son père et sa mère, qui, chacun un cierge à la main , allaient à l'offrande. Le prêtre célébrant prenait de dessus l'autel une épée et une ceinture, sur laquelle il faisait plusieurs bénédictions, et l'attachait au côté du jeune gentilhomme, qui alors commençait à la porter.
Page 365 - Beau-ru : qui tout mon temps me suis délecté par especial* en trois choses, l'une est en amours, l'autre est en armes, et l'autre est en chasse. Et puis ayant dict ne vouloir point escrire de deux offices (car il parle ainsi) d'armes et d'amours, il adjouste : mais du tiers office, duquel je ne doute que j'aye nul maistre (combien que ce soit vantence1), de celuy voudroy-je parler, c'est de chasse. Mesmement quant aux gentils-hommes...

Bibliographic information