Nouveaux mélanges asiatiques: ou, Recueil de morceaux de critique et de mémoires, relatifs aux religions, aux sciences, aux coutumes, à l'histoire et la géographie des nations orientales, Volume 1

Front Cover
Dondey-Dupré, 1829 - Asia - 446 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 79 - Pho-to-li, auquel on sacrifie des hommes. Chaque année le roi va dans ce temple faire lui-même un sacrifice humain pendant la nuit. Le temple est aussi gardé par mille soldats. C'est ainsi qu'ils honorent les esprits. Il ya beaucoup de gens qui suivent la loi de Bouddha, et aussi beaucoup d'autres qui croient à la loi des Tao-sse.
Page 38 - Le gouverneur général, que les Européens nomment vice-roi, a presque toujours deux provinces sous sa dépendance. Il ya en outre un intendant de province, un surintendant des lettres, un directeur des finances, un juge criminel, et deux intendants...
Page iii - ... intérieur de la nation chinoise. Mais, avant d'entrer, à ce sujet, dans quelques détails qui ne seront pas, peut-être , dépourvus d'intérêt, il nous a semblé qu'il serait nécessaire de jeter un coup d'œil sur la géographie et la statistique de la Chine, de ce vaste et puissant empire d'Asie, le plus riche, le plus ancien et le plus peuplé de tous ceux qui existent actuellement, ou dont l'histoire nous a conservé le souvenir '. La Chine proprement dite , abstraction faite de ses vastes...
Page 33 - ... principe de l'amour de l'ordre et d'une conformité mal définie avec les vues du ciel et la marche de la nature , ont permis aux philosophes qui l'ont suivi de s'égarer, au point que plusieurs d'entre eux , depuis le...
Page 101 - ... au pied sont aussi une dizaine de maisons de pierre ; à un li plus loin vers le nord, est la résidence du roi du pays. Dans l'intérieur du palais , il ya encore une tour d'or. Je pense que les éloges donnés par les marchands qui viennent de ce pays, à la richesse du Tchin-la, proviennent de l'admiration que leur ont inspirée ces monumens. En sortant par la porte du midi , on trouve , à la distance d'un demi-li, une tour de pierre qui a été bâtie, suivant la tradition par Lou-pan ,...
Page 53 - Cette muraille , pu1 plutôt ce rempart de six cents lieues de longueur, a presque partout 20 ou 25 pieds d'élévation , même au-dessus de montagnes assez hautes par lesquelles on l'a fait passer, et qui sont fréquentes le long de cette frontière de la Mongolie. L'une de ces montagnes, que franchit la grande muraille , a cinq mille deux cent vingtcinq pieds d'élévation. Les matériaux qui ont servi à la construction de cette fortification démesurée seraient plus que suffisants, dit M.
Page 76 - Les habitants nouent leurs cheveux et ont des pendants d'oreilles. Ils sont d'un tempérament actif et robuste. Leurs maisons et les meubles dont ils se servent ressemblent beaucoup à ceux du Tchhithou (Siam). La main droite, chez eux, est regardée comme pure, et la main gauche comme impure. Chaque matin ils font des ablutions : ils se servent de petits rameaux de peuplier pour se nettoyer les dents. Après avoir lu leurs livres ou récité leurs prières, ils font de nouvelles ablutions, puis...
Page 429 - ... trouvent à la cour du sultan Gazan , je composai cette histoire, où j'ai tâché de mettre de l'ordre et de la clarté» » Dans une autre préface , placée à la tête d'une partie que Fadhlallah ajouta par la suite à son premier ouvrage , il assure qu'après l'avoir lu et corrigé, OEldjaitou observa que la plus grande partie de la terre étant maintenant sous sa domination et sous celle des autres descendans de Tchingkis , un grand nombre de savans , d'astronomes et d'historiens chinois...
Page 145 - ... lui fit couper les doigts des pieds, et le tint en sûreté dans une prison obscure, où il le fit ensuite mourir. Alors, ne craignant plus rien de ses parens, il commença à sortir de son palais. Dans l'espace d'une année que j'ai été retenu dans ce pays, j'ai vu le roi sortir quatre ou cinq fois : la cavalerie marchait en avant , avec les drapeaux, les bannières, les tambours, la musique; derrière...
Page 183 - I , p. 4o6. pour l'Asie orientale, à ce qu'est la géographie de Strabon pour les parties occidentales de l'ancien continent. Les articles qu'on va lire, et que j'ai choisis parce qu'ils étaient les moins étendus, sont relatifs à des régions presque entièrement inconnues des Européens, et sur lesquelles les géographes orientaux ne donnent que des renseignemens très imparfaits, parce que les Musulmans n'y ont pénétré en conquérans qu'après l'époque où les Chinois avaient eu occasion...

Bibliographic information