Travaux de l'Académie nationale de Reims, Volumes 61-62

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 220 - Je suis avec un profond respect , monsieur , votre très-humble et très-obéissant serviteur, MIRABEAU fils.
Page 79 - Ils compléteront l'étude du pays par un aperçu géologique du sol, par l'indication des produits qu'on en lire et des diverses cultures qui y sont distribuées, par celle des chemins et des cours d'eau qui le traversent, des lieuxdits et des points dignes de remarque, par la description des monuments existants ou détruits.
Page 80 - Sainte-Fare, autant éloignée des voies du siècle que sa bienheureuse situation la sépare de tout commerce du monde ; dans cette sainte montagne que Dieu...
Page 232 - Les religieuses pourront rester dans les maisons où elles sont aujourd'hui, l'Assemblée les exceptant expressément de l'article qui oblige les religieux de réunir plusieurs maisons dans une seule. [See below, vol. ii. p. 26.] THE PRESIDENCY 0F THE ASSEMBLY. ['CouBRiEB DE PROVENCE,
Page 80 - Ils devront négliger les objets sans valeur, et se borner, pour les détails historiques, légendaires ou autres, à un exposé substantiel et sommaire; et, pour la description des monuments, aux détails rigoureusement nécessaires pour en faire connaître l'époque , le plan et les points véritablement curieux. Ils indiqueront en note les sources consultées pour la partie historique du travail.
Page 79 - A l'histoire des principaux événements dont la commune fui le théâtre depuis son origine jusqu'à nos jours, les auteurs joindront l'étude des institutions qui y furent en vigueur, la seigneurie, la justice, l'impôt, le régime municipal, l'instruction, l'assistance publique, etc., sans négliger les principales industries du pays, les moyens de transport, les usages, les traditions, les changements survenus dans les mœurs, etc.
Page 340 - Si quis autem hoc attemptare presumpserit, indignationem omnipotentis Dei et beatorum Pétri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Perusii; Xni Kl.
Page 460 - Testât de mes affaires. Je n'ay encore icy arrivée aulcune des troupes de ce pays que j'ay mandées, et les attends de jour à aultre. La reveue des .premières n'est poinct encore faicte. Pendant que je suis icy, je fais solliciter un chascun et advancer tout tant qu'il m'est possible. C'est ce que je vous diray pour ceste fois : sur ce, je prie Dieu, mon cousin, vous avoir en sa saincte garde. Escript à Chaallons, ce xv* jour de juillet 1592. HENRY.
Page 134 - Éphèse, mais presque par toute l'Asie , en disant que les ouvrages de la main des hommes ne sont point des dieux.
Page 232 - C'est pour remplir ce double objet que nous vous proposons de laisser à tous les religieux une liberté entière de quitter leur cloître ou de s'y ensevelir. » Voici le texte du décret du 18 août 1792, prononçant l'abolition des vœux et la liberté pour les cloîtrés de rentrer dans le monde. « ART. 1er. — L'Assemblée décrète que la loi ne reconnoitra pas les vœux solennels de l'un ni de l'autre sexe. ART. 2. — Qu'elle ne...

Bibliographic information