De l'esprit des lois, Volume 3

Front Cover
P. Didot et Firmin Didot, an xii, 1803 - Political science
1 Review
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 47 - L'effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent réciproquement dépendantes : si l'une a intérêt d'acheter, l'autre a intérêt de vendre ; et toutes les unions sont fondées sur des besoins mutuels.
Page 47 - Nous voyons que dans les pays" où l'on n'eSt affecté que de l'esprit de commerce, on trafique de toutes les actions humaines, et de toutes les vertus morales : les plus petites choses, celles que l'humanité demande, s'y font ou s'y donnent pour de l'argent.
Page 182 - C'est bien une action très-bonne de prêter à «. un autre son argent sans intérêt : mais on sent « que ce ne peut être qu'un conseil de religion, « et non une loi civile. « Pour que le commerce puisse se bien faire, il « faut que l'argent ait un prix; mais que ce prix « soit peu considérable. S'il est trop haut, le négo...
Page 46 - Le commerce guérit des préjugés destructeurs; et c'est presque une règle générale que partout où il ya des mœurs douces , il ya du commerce , et que partout où il ya du commerce , il ya des mœurs douces.
Page 58 - Là où il ya du commerce , il ya des douanes. L'objet du commerce est l'exportation et l'importation des marchandises en faveur de l'état; et l'objet des douanes est un certain droit sur cette même exportation et importation , aussi en faveur de l'état.
Page 153 - ... les prix se fixeront en raison composée du total des choses avec le total des signes , et de celle du total des choses qui sont dans le commerce avec le total des signes qui y sont aussi...
Page 10 - Plusieurs choses gouvernent les hommes; le climat , la religion , les lois , les maximes du gouvernement , les exemples des choses passées , les mœurs, les manières; d'où il se forme un esprit général qui en résulte.
Page 229 - C'est une règle tirée de la nature, que plus on diminue le nombre des mariages qui pourraient se faire , plus on corrompt ceux qui sont faits ; moins il ya de gens mariés, moins il ya de fidélité dans les mariages ; comme , lorsqu'il ya plus de voleurs, il ya plus de -vols '. L'auteur n'a donc point désapprouvé le célibat qui a pour motif la religion.
Page 202 - PARTOUT où il se trouve -une place où deux personnes peuvent vivre commodément, il se fait un mariage. La nature y porte assez , lorsqu'elle n'est point arrêtée par la difficulté de la subsistance.
Page 152 - Si l'on compare la masse de l'or et de l'argent qui est dans le monde avec la somme des marchandises qui y sont , il est certain que chaque denrée ou marchandise en particulier pourra être comparée à une certaine portion de la masse entière de l'or et de l'argent. Comme le total de l'une est au total de l'autre, la partie de l'une sera à la partie de l'autre.

Bibliographic information