Réalité de la magie et des apparitions: ou, Contre-poison du Dictionnaire infernal ... précédé d'une Histoire très-précise de la magie ...

Front Cover
Brajeux, 1819 - Magic - 152 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 104 - Allez rapporter à Jean ce que vous avez entendu , et ce que vous avez vu. Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent , les morts ressuscitent , l'Évangile est annoncé aux pauvres ; et heureux celui qui ne se scandalisera point à mon sujet.
Page 144 - Aussitôt après ces jours de tribulation, le soleil s'obscurcira, et la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les vertus des cieux seront ébranlées.
Page 21 - Enfin , l'un de leurs complices , nommé Etienne Hocque, moins coupable que les autres, et qui n'avait été condamné qu'aux galères, était à la chaîne, dans les prisons de la Tour«elle : on gagna un autre forçat , nommé Béatrix , qui était attaché proche de lui.
Page 132 - Cette nuit le père ne parut pas ; mais la nuit suivante il se fit voir et demanda à manger. On ne sait pas si son fils lui en donna ou non, mais on trouva le lendemain celui-ci mort dans son lit. Le même jour, cinq ou six personnes tombèrent subitement malades dans le village, et moururent l'une après l'autre en peu de jours.
Page 126 - Mais Pierre lui dit : Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s'acquérait avec de l'argent.
Page 23 - ... été posé par les enfants de Hocque, et qu'il ne voulait pas les faire mourir comme leur père. Sur ce refus , le fermier eut recours aux juges du lieu.
Page 6 - On cherche encore de quelle nature pouvait être ce prestige vu si souvent et par tant d'yeux dans la forêt de Fontainebleau. C'était un fantôme* environné d'une meute de chiens, dont on entendait les cris , et qu'on voyait de loin , mais qui disparaissait lorsqu'on s'en approchait.
Page 133 - L'officier impérial, dont on tient cette relation, s'y rendit de Gradisch, pour être témoin d'un fait dont il avait si souvent ouï parler. « On ouvrit tous les tombeaux de ceux qui étaient morts depuis six semaines : quand on vint à celui du vieillard, on le trouva les yeux ouverts, d'une couleur vermeille, ayant une respiration naturelle, cependant immobile comme un mort ; d'où l'on conclut qu'il était un signalé vampire.
Page 133 - ... mort ; d'où l'on conclut qu'il était un signalé vampire. Le bourreau lui enfonça un pieu dans le cœur. On fit un bûcher, et l'on réduisit en cendres le cadavre. On ne trouva aucune marque de vampirisme ni dans le cadavre du fils ni dans celui des autres.
Page 132 - Trois jours après avoir été enterré, il apparut la nuit à son fils, et lui demanda à manger ; celui-ci lui en ayant servi, il mangea et disparut. Le lendemain le fils raconta à ses voisins ce qui était arrivé.

Bibliographic information