Les Français peints par eux-mêmes: encyclopédie morale du dix-neuvième siècle ...

Front Cover
L. Curmer, 1841 - Clothing and dress
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 209 - Il s'humecte, s'abreuve, se tord, se marbre cà et là de larges zones mordorées, retourne peu à peu à l'état de bouillie dont il est sorti, et n'a presque plus de préparation à subir pour tomber sous le pilon du cartonnier. L'histoire des livres du progrès est tout entière là-dedans. Le bouquiniste aux vieux et nobles bouquins n'a rien de commun avec ce triste marchand de papier mouillé qui étale, en haillons moisissans, quelques lambeaux de livres nouveaux. Le bouquiniste est mort, vous...
Page xvii - Comme sa passion l'obligea à ne mettre la politique qu'en second dans sa conduite, d'héroïne d'un grand parti elle en devint l'aventurière.
Page 272 - L'adultère de la Femme ne pourra être dénoncé que par le mari; cette faculté même cessera, s'il est dans le cas prévu par l'article 339. Art. 337. La femme convaincue d'adultère subira la peine de l'emprisonnement pendant trois mois au moins, et deux ans au plus. — Le mari restera le maître d'arrêter l'effet de cette condamnation , en consentant à reprendre sa femme.
Page 205 - ... et admirable pour le choix des livres. On y peut « trouver généralement tous les Grecs et tous les Latins, de « quelque profession qu'ils aient été, orateurs, poêles, sophistes, » rétheurs, philosophes, historiens, géographes, chronologistes, « les pères de l'Eglise, les théologiens, et les conciles. On y « voit les antiquaires, les relations les plus curieuses, beaucoup « d'Italiens, peu d'Espagnols, les auteurs modernes d'une ré« putation établie , et le tout dans une fort...
Page 204 - Voltaire un prétexte spécieux à son dédain universel pour les livres. A l'avis du bibliophobe, tout ce qui n'est plus brochure est déjà bouquin; le bibliophobe ne tolère sur les tablettes négligées de son cabinet que le papier qui sue et les pages qui maculent, sauf à se débarrasser de ce fatras de chiffons humides, tribut stérile de quelques muses affamées, entre les mains du colporteur qui les paie au-dessous du poids; car le bibliophobe reçoit l'hommage d'un livre et le vend.
Page 205 - Je ne m'ennuie point, dit-il, dans « ma solitude, où j'ai une bibliothèque assez nombreuse pour « un herinite, et admirable pour le choix des livres. On y peut « trouver généralement tous les Grecs et tous les Latins, de « quelque profession qu'ils aient été, orateurs, poêles, sophistes, » rétheurs, philosophes, historiens, géographes, chronologistes, « les pères de l'Eglise, les théologiens...
Page 208 - ... avoit promis une bibliographie spéciale des livres précieux ramassés, pendant quarante ans, sur les quais de Paris. La perte de ce manuscrit seroit fort à regretter pour les lettres, et surtout pour les bouquinistes, ces habiles et ingénieux alchimistes de la littérature, qui rêvent partout la pierre philosophale , et qui en trouvent, de temps en temps, quelques morceaux, sans prendre grand souci de les faire enchâsser richement dans des reliures fastueuses. Le bouquiniste croit toute...
Page 208 - Mogol; mais le bouquiniste a de poissantes raisons pour ne pas relever ses richesses de la vaine apparence d'une richesse étrangère, et il déguise son motif secret sous un prétexte assez spécieux. « La livrée de l'âge, dit-il, sied aux vieilles productions de la typographie, comme la patine au bronze antique. Le bibliophile, qui envoie ses livres à Bauzonnet, ressemble à un numismate qui feroit dorer ses médailles. Laissez le vert de gris à l'airain, «t le cuir éraillé aux bouquins.
Page 203 - ... c'est le savant, le littérateur, l'artiste, le petit propriétaire à modiques ressources ou à fortune congrue, qui se désennuie dans le commerce des livres de l'insipidité du commerce des hommes, et qu'un goût déplacé peut-être, mais innocent, console plus ou moins de la fausseté de nos autres affections. Mais ce n'est pas lui qui pourra formerd'importaates collections, et trop heureux, bêlas!
Page 206 - Le bibliophile devient souvent bibliomane, quand son esprit décroît ou quand sa fortune s'augmente, deux graves inconvénients auxquels les plus honnêtes gens sont exposés; mais le premier est bien plus commun que l'autre. Mon cher et honorable maître M. Boulard avait été un bibliophile délicat et difficile, avant d'amasser dans six maisons à six étages six cent mille volumes de tous les formats, empilés comme les pierres des murailles cyclopéennes, c'est-à-dire sans chaux et sans ciaient,...

Bibliographic information