Un envoyé hollandais à la cour de Henri IV.: Lettres inédites de François d'Aerssen à Jacques Valcke, trésorier de Zélande (1599-1603)

Front Cover
Librarie ancienne, Honoré Champion, éditeur, 1908 - France - 215 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - M. d'Es« pernon n'est point de toutes ces menées par «actes visibles; il est trop habile homme et « craint trop de perdre son bien et ses charges « pour s'embarrasser parmy tous ces esprits « brouillons , avec lesquels aussi bien il n'ya « rien à gaigner pour luy, et mesmes n'y seau« roit jamais vivre ny compatir ; et puis il ne « voit pas grand fondement à tout cela, veu l'es« tat où sont maintenant mes affaires.
Page 124 - ... tres fondemens qu'une simple confiance en la foy et « parole donnée pour subsister avec seureté , tant « qu'enfin ils me contraindront à des choses où je « n'avois point eu de dessein. Mais, pardieu^ j'en jure, « si je puis avoir une fois mis mes affaires en bon « ordre, assemblé de l'argent et le surplus de ce qui « est necessaire , je leur feray une si furieuse guerre, « qu'ils se repentiront de m'avoir mis les armes à la
Page 9 - D'Aerssen était de retour en Hollande. Buzanval, agent de Henri IV à la Haye, écrivait à Mornay, le 27 août 1597 : » II a profité en Italie au jugement d'un • chacun. On a ici l'œil sur lui pour la » charge de France. Je le favorise en ce • que je puis : c'est un arbre qui a des • fruits bien mûrs, mais qui ont encore
Page 31 - ... est certain que ledit Aërsens n'est content du Roi, ni de ses ministres, parce qu'il n'obtient d'eux tout ce qu'il désire, et qu'il reconnoît que l'on n'est satisfait de ses actions passées et présentes. C'est pourquoi il faut prier le sieur Barneveldt de n'ajouter foi entière à tous ses avis, lesquels souvent il forge; au moule de sa passion , ou des bruits communs qui courent, ou bien sur les rapports d'aucuns passionnés malicieux et ignorans. Il doit s'arrêter du tout aux vôtres...
Page 54 - ... Monsieur : je vous prie de croire que de tous ceux qui me font l'honneur de m'aimer, vous êtes celui dont je tiens les bonnes grâces plus chères, et que pour m'y conserver je me tiendrai très -heureux que vous m'honoriez de quelque commandement où je m'en puisse rendre digne. Je vous baise bien humblement les mains, et prie Dieu, Monsieur, qu'il vous ait en sa très-sainte et très-digne garde.
Page 74 - Reine estoit ; mais commodément il voudroit sçavoir à toutes heures de vos nouvelles , et pense , que selon ce que vous luy manderez par vos premieres , il s'advancera de partir d'icy , pour aller du costé de Gaillon. Je vous baise bien humblement les mains , et prie Dieu , monsieur , qu'il vous conserve en bonne santé. Vostre tres-humble serviteur, DE NEUF-VILLE.
Page 40 - Provinces confédérées ayent jamais porté , et d'autant plus à craindre qu'il cachoit toute la malice et toute la fourbe des Cours étrangères sous la fausse et trompeuse apparence de la franchise et de la simplicité...
Page 125 - ... dessein. Mais, pardieu, j'en jure, si • je puis avoir une fois mis mes affaires en bon , ordre, assemblé de l'argent et le surplus de ce • qui est necessaire, je leur feray une si furieuse • guerre , qu'ils se repentiront de m'avoir mis • les armes à la main.
Page 75 - Loménie, secrétaire du cabinet, » ne se peut tenir de luy dire que la veille de Coutras, » d'Arques et d'Ivry, il ne se montroit pas estre en sy * grand'peine, ce qu'il luy avoua*.
Page 31 - Barneveldt; toutefois il vous en rendra meilleur compte : mais il est certain que ledit Aërsens n'est content du Roi , ni de ses ministres , parce qu'il n'obtient d'eux tout ce qu'il désire, et qu'il reconnoît que l'on n'est satisfait de ses actions passées et présentes. C'est pourquoi il faut prier le sieur Barneveldt de n'ajouter foi entière à tous ses avis, lesquels souvent il forge au moule de sa passion , ou des bruits communs qui courent, ou bien sur les rapports d'aucuns passionnés...

Bibliographic information