Romania: recueil trimestriel consacré à l'étude des langues et des littératures romanes

Front Cover
Paul Meyer, Gaston Bruno Paulin Paris, Antoine Thomas, Mario Roques
Société des amis de la Romania, 1901 - Romance literature
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 374 - Se du Ladre eust veu le doit ardre, Ja n'en eust requis refrigere, N'au bout d'icelluy doit aherdre Pour rafreschir sa maschouëre.
Page 381 - Quant mourut n'avoit qu'ung haillon; Qui plus, en mourant, mallement L'espoignoit d'Amours l'esguillon : Plus agu que le ranguillon D'un baudrier luy faisoit sentir, C'est de quoy nous esmerveillon, Quant de ce monde voult partir.
Page 122 - Ellos tienen en todas las islas muy muchas canoas, a manera de fustas de remo: dellas mayores, dellas menores; y algunas y muchas son mayores que una fusta de diez y ocho bancos: no son tan anchas, porque son de un solo madero; mas una fusta no terna con ellas al remo, porque van que no es cosa de creer; y con estas navegan todas aquellas islas, que son innumerables y traen sus mercaderías. Algunas destas canoas he visto con setenta y ochenta hombres en ella, y cada uno con su remo.
Page 369 - Item, a Jehan Trouvé, bouchier, Laisse le Mouton franc et tendre, Et ung tacon pour esmouchier Le Beuf Couronné qu'on veult vendre, Et la Vache : qui pourra prendre Le vilain qui la trousse au со], S'il ne la rent, qu'on le puist pendre Et estrangler d'ung bon licol ! 168 22.
Page 3 - Neminem judicans, neminem contempnens'1, nulli malum pro malo reddens, saepe débat pro blasphemantibus; qui manet sine macula cum gaudio et gloria inter angelorum agmina in secula seculorum. Amen.
Page 215 - Le Carcabeau du péage de Givors de 1225, publié, pour la première fois par Georges Guigne, Lyon, sd 15 pp.
Page 31 - Tu tesmoingnes que telles et sy belles Sommes que Dieu ya tout bien comprins, Et puis escrips que nous sommes cruelles, Dont nous donnes villain blasme pour pris. 20 Et quant a ce que tu as tant apris Que cruaulté metz sans division Aveucq tous biens en sy pou de pourpris, Tu es ainsy comme l'escorpion.
Page 371 - J'ay ce testament tres estable Faict, de derniere voulenté, Seul pour tout et irrevocable. Escript l'ay l'an soixante et ung, Que le bon roy me delivra De la dure prison de Mehun, Et que vie me recouvra, Dont suis, tant que mon cuer vivra, Tenu vers luy m'humilier, Ce que feray tant qu'il mouvra : Bienfait ne se doit oublier.
Page 27 - ... amusées a lire leur livre, que on appelle La belle dame sans mercy. » Ces beaux galants recommandent aux dames non seulement de détourner leurs yeux de « si déraisonnables escriptures », mais de « les faire rompre et casser par tout ou trouver se pourront, et des faisans ordonner telle pugnicion que ce soit exemple aux autres ». Cette lettre est en prose dans les manuscrits des œuvres d'Alain Chartier et dans les éditions'.
Page 22 - Chartier, qui se faisait de la poésie la même pauvre idée que ses contemporains, ne voyait en elle qu'un passetemps à l'usage des hautes classes de la société; pour plaire à de riches et puissants patrons, les poètes ne traitaient dans leurs vers que de questions amoureuses, sans personnalité ni sincérité, avec les mêmes formules et les mêmes situations. Vivant...

Bibliographic information