Histoire de l'Université de Paris: depuis son origine jusqu'en l'année 1600, Volume 1

Front Cover
Chez Desaint & Saillant, 1761 - 508 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - ... la chappe entière , a acheté le capuce. Comme deux négations en Latin valent une affirmation, ils jouoient fur les négations tellement multipliées dans les phrafes, que l'on n'y entendoit plus rien , & que pour conftater le nombre...
Page 97 - Comme deux négations en Latin „ valent une affirmation, ils jouoient fur les négations, tellement multipliées dans „ les phrafes, que l'on n'y entendoit plus , rien, & que pour conftater le nombre...
Page 276 - ... il ôta aux tribunaux séculiers la connaissance de leurs causes, même en matière criminelle. Les juges laïques pouvaient seulement, en certains cas, les faire arrêter pour les livrer aux tribunaux ecclésiastiques. Quant au chef général...
Page 275 - ... fur le Laïque pour le livrer à la Juftice Royale , qui, après une Information juridique , prononceroit la peine que mériteroit le coupable fuivant la nature du délit. En fécond lieu il ne craignitpoint de fouftraire les Écoliers à la Juftice...
Page 110 - Je ne laisse pas d'admirer que dans des temps si malheureux, et avec si peu de secours , les docteurs nous aient si fidèlement conservé le dépôt de la tradition , quant à la doctrine. Je leur donne volontiers la louange qu'ils méritent , et remontant plus haut , je bénis autant que j'en suis capable , celui qui , suivant sa promesse , n'a jamais cessé de soutenir son Eglise.
Page 156 - Jerecueillois, ajoute-t-il , avec une avidité „ incroyable tout ce qui fortuit de fa bou,, che. Mais bientôt il fe retira, & je le „ regrettai infiniment ".Abailard, comme on le voit, conferva jufqu'à la fin le talent de fe faire eftimer & aimer de fes Difciples. Il eft probable que les traverfes que S. Bernard lui fufcitoit fur fa...
Page 250 - ... ne sera même qu'au treizième que nous verrons cette association prendre de l'éclat, un nom, de la consistance. Il est vrai que l'authentique Habita de Frédéric Barberousse reconnaît les priviléges des écoliers de Paris et fait mention de leurs messagers ; que le roi d'Angleterre, Henri II, offrit de prendre pour arbitres ou la cour des pairs de France, ou le clergé gallican, ou les suppôts des écoles de Paris; que sous Louis le Jeune, un concile de Tours jugea contre les écoliers...
Page 97 - Latin valent une affirmation, ils jouoient fur les négations tellement multipliées dans les phrafes, que l'on n'y entendoit plus rien , & que pour conftater le nombre de ces négations , & décider en conféquence fi la propofition étoit affirmative ou négative , il falloit dans les difputes fe fervir de pois ou de petites fèves , par le moyen defquels on les comptoit.
Page 273 - Écoliers & les Bourgeois , Thomas , Prévôt de Paris , prit le parti des derniers ; & s'étant mis à la tête de la populace armée, le combat devint fanglant. Les Maîtres de l'Univerfité portèrent leurs plaintes au Roi, qui fit arrêter le Prévôt & quelques-uns de fes complices. On les condamna à une prifon perpétuelle , à moins que les Écoliers n'intercédaflent en leur faveur.
Page 161 - ... & il remarque avec raifon que ce travail ne lui fut pas inutile pour inculquer dans fon efprit & dans fa mémoire ce qu'il étoit obligé d'expliquer à fes Difciples. On ne fait rien plus parfaitement que ce qu'on a enfeigné. Enfuite, il fit quelques voyages en Angleterre , où il paffa qaelque tems avec Thomas Beckct, Archevêque de Cantorbery , & à Rome pour y voir Adrien IV.

Bibliographic information