Bibliothèque orientale: ou Dictionnaire universel contenant tout ce qui fait connoître les peuples de l'Orient. Leurs histories et traditions tant fabuleuses que véritables. Leurs religions et leurs sectes. Leurs gouvernemens, politique, loix, moeurs, coûtumes, et les révolutions de leurs empires. Les arts et les sciences ... Les vies de leurs saints, philosophes, docteurs, poëtes, historiens, capitaines, & de tous ceux qui se sont rendus illustres par leur vertu, leur sçavoir ou leurs actions. Des jugemens critiques et des extraits de leurs livres, écrits en arabe, persan ou turc sur toutes sortes de matières & de professions

Front Cover
J. Neaulme & N. van Daalen, 1777 - Religion
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 236 - Trois frères Arabes de la famille d'Adnan s'étant mis en voyage pour voir le pays, firent rencontre d'un Chamelier qui leur demanda s'ils n'avoient point vu un chameau' qui s'étoit égaré fur le chemin qu'ils tenoient.
Page 452 - Le lendemain, quelques gens malintentionnés allèrent rapporter au cadhi, ou juge en chef du lieu, tout ce qui s'était passé le soir, et ajoutèrent, à la vérité du fait, un détail de toutes les cérémonies funèbres des musulmans , qu'ils disaient avoir été pratiquées à l'enterrement de ce chien.
Page xxxv - ... d'avancer de plus en plus dans la connoiflance de ces Langues & dans celle du génie & des affaires des peuples qui les parlent. Un traitement...
Page xxxv - D'HERBELOT de la voir, d'examiner les nianufcrits en Langues Orientales qui y étoient contenus , d'en mettre à part les meilleurs , & d'en marquer le prix. Dès que cela eut été fait , ce généreux Prince les acheta, & en fit préfent à M.
Page 236 - Quant à l'huile et au miel, nous nous en sommes apperçus par les fourmis & les mouches qui s'étoient amassées de côté & d'autre du chemin dans les lieux où il pouvoit être tombé quelques goûtes de ces deux liqueurs; par les fourmis, nous avons conjecturé le côté de l'huile; & par les mouches, celui du miel.
Page 236 - Le chamelier entendant ceci, ne douta plus qu'ils ne l'eussent vu, et les pria de lui dire où il était. Ces frères lui dirent : Suivez le chemin que nous tenons. Le chamelier leur obéit et les suivit sans rien trouver. Après quelque temps, ils lui dirent : II est chargé de blé.
Page 236 - Roy du pays, quMes reçut fort bien-, & les logea dans fonPalais, où il les regaloit de ce qu'il y avoit de plus délicieux dans le pays. Un jour dans l'entretien qu'il eut avec eux , il leur demanda comment ils fçavoient tant de chofes de ce chameau fans l'avoir jamais vu...
Page xxxvi - D'HERBELOT fous le titre d'Antologie, & contient ce qu'il ya de plus curieux dans l'Hiftoire des Turcs & dans celles des Arabes , & des Perfes.
Page 236 - Chamelier entendant ceci , ne douta plus qu'ils ne l'euflent vu, & les pria de lui dire où il étoit? Ces frères lui dirent: Suivez le chemin que nous tenons; Le Chamelier leur obéit, & les fuivit fans rien trouver. Après quelque tems, ils lui dirent : II eft chargé de bled. Ils ajoutèrent peu après : II porte de l'huile d'un côté , & du miel de l'autre. Le Chamelier qui fçavoit la vérité de tout ce qu'ils lui difoient, leur réitéra fes inftances, & les...

Bibliographic information