Science de l'homme: physiologie religieuse

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 166 - Les impressions, en arrivant au cerveau, le font entrer en activité, comme les aliments, en tombant dans l'estomac, l'excitent à la sécrétion plus abondante du suc gastrique, et aux mouvements qui favorisent leur propre dissolution.
Page 400 - Messieurs, c'est un fait certain que nous pouvons, en combinant nos efforts, dévoiler les causes de la crise dans laquelle l'Espèce humaine se trouve engagée, que nous pouvons indiquer les moyens de terminer cette crise, que nous pouvons ramener le calme en Europe, que nous pouvons réorganiser la Société européenne et lui donner une organisation qui concilie les intérêts des différents peuples dont elle est composée. Messieurs, je n'ai qu'une passion, celle de pacifier l'Europe; qu'une...
Page 363 - ... lumières, et, par conséquent, de la nécessité de la perfectionner, surtout sous ce rapport : produire la démonstration physiologique que celui qui cherche son bonheur dans une direction qu'il sait être nuisible à la Société, est toujours puni par un effet inévitable des lois de l'organisation. Revenons maintenant à la comparaison principale. Je veux parler de celle entre la crise dans laquelle l'esprit humain s'est trouvé lors de l'établissement du théisme, et celle dans laquelle...
Page 266 - Que dis-je? c'est vous qui perfectionnez les moyens de destruction ; c'est vous qui dirigez leur emploi. Dans toutes les armées, on vous voit à la tête de l'artillerie ; c'est vous qui conduisez les travaux pour l'attaque des places. Que faites-vous, encore une fois, pour rétablir la paix? — Rien ! — Que pouvezvous faire? — Rien. — La connaissance de l'homme est la seule qui puisse conduire à la découverte des moyens de concilier les intérêts des peuples, et vous n'étudiez pointcette...
Page 381 - Mémoire sur la science de l'homme, exprimé la conviction que, si l'on suivait son plan d'études, « la politique deviendrait une science d'observation et que les questions politiques seraient un jour traitées par ceux qui auraient étudié la science positive de l'homme, par la même méthode et de la même manière qu'on traite aujourd'hui celles relatives aux autres phénomènes.
Page 255 - ... par être conjecturales, parce qu'à l'origine des travaux scientifiques il n'y avait encore que peu d'observations faites, que le petit nombre de celles qui avaient été faites n'avaient pas eu le temps d'être examinées, discutées, vérifiées par une longue expérience, et que ce n'étaient que des faits présumés, des conjectures. Elles ont dû, elles doivent devenir positives, parce que l'expérience journellement acquise par l'esprit humain lui...
Page 264 - ... de quatre parties, savoir : La science de la comparaison des idées, qui est la science de la pose des problèmes ; La science de la mathématique infinitésimale, qui est la manière la plus transcendante de traiter un problème posé ; La science de l'algèbre, qui est le moyen de préciser les solutions obtenues par le calcul infinitésimal ; La science de l'arithmétique, celle de faire application des problèmes aux cas les plus particuliers.
Page 397 - ... causes premières de tous les phénomènes que ces corps présentent, phénomènes dont la réunion, l'ensemble et la succession constituent la vie. » Page 49 de son ouvrage, il dit en parlant de la sensibilité et de la contractilité : « Le principe de la sensibilité et de la contractilité se comporte à la manière d'un fluide qui naît d'une source quelconque, se consume, se répare, s'épuise, se distribue également ou se concentre sur certains organes.
Page 452 - ... surnaturelles ou divines. Ce sera en astronomie seulement que la physique et la métaphysique ne formeront qu'une seule et même science. « Ainsi, vous voyez que l'idée, la science des nombres est la science unique, est très en avant de ce que sera le système positif. Cette idée serait celle qui servira de base au système EXACT, si l'esprit humain pouvait s'élever jusqu'à cette hauteur; mais la dépendance dans laquelle l'Espèce humaine se trouve de la planète qu'elle habite, planète...
Page 429 - Votre jeunesse impériale a été la plus brillante dont l'histoire fasse mention. Vous êtes parvenu à la maturité de l'âge, et votre règne doit prendre le caractère de calme et de solidité qui est l'attribut honorable de cette période de la vie. » Sire, vous avez pris Charlemagne pour modèle; sous le rapport militaire, vous l'avez de beaucoup dépassé; mais Charlemagne n'a pas seulement été militaire, il s'est aussi distingué dans la politique ; il est...

Bibliographic information