Journal asiatique

Front Cover
Société asiatique., 1869 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 59 - Supplément à la Grammaire japonaise , ou remarques additionnelles sur quelques points du système grammatical des Japonais, tirées de la grammaire composée en espagnol par le P. Oyanguren et traduites par G.
Page 17 - Une vie suffirait à peine pour épuiser ce qui serait à consulter sur tel point spécial d'une science qui n'est elle-même que la. moindre partie d'une science plus étendue. Les mêmes recherches se recommencent sans cesse, les monographies s'accumulent à un tel point que leur nombre même les annule et les rend presque inutiles...
Page 59 - Landresse... précédés d'une explication des syllabaires japonais, et de deux planches contenant les signes de ces syllabaires, par Doi, Tadao: Kirishitan buïïken ko , p. 7-8. M. Abel -Rémusat . Ouvrage publié par la Société asiatique.
Page 426 - Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre se reposera ; ce sera un sabbat, en l'honneur de l'Éternel.
Page 148 - Il n'est donc pas tout à fait exact de dire que le quatrième évangéliste a supprimé la notion du jugement, il vaut mieux dire qu'il l'a transformée et transposée.
Page 469 - Manière de compter des anciens avec les doigts des mains, d'après un petit poëme arabe inédit de Clients eddin cl-Mossouli et le Tratado de matematicas de Juan Ferez de Moya, par M.
Page 151 - Khaldoun a connu notre Abou Samra, à l'entendre dire : « Nous avons tous remarqué que le caractère des nègres se compose, en général, de légèreté, de pétulance et d'une vive gaieté; aussi les voit-on se •livrer à la danse chaque fois qu'ils en trouvent la moindre occasion; de sorte que, partout, ils ont une réputation de folie. La véritable cause de ce phénomène est celle-ci : selon un principe qui est bien établi dans les traités de philosophie, la joie et la gaieté résultent...
Page 201 - A cette époque, les tribus arabes nomades des Hilal étaient cantonnées dans la Haute-Égypte, où elles répandaient la dévastation, attaquant même les pèlerins de la Mecque aux jours où l'on remplissait les grands devoirs de la religion. Afin de se débarrasser de leur présence d'une manière utile, le khalife résolut de -les faire passer en Afrique et de les opposer aux princes sanhadjiens. En...
Page 242 - Industries anciennes et modernes de l'empire Chinois d'après des notices traduites du Chinois par M. Stanislas Julien et accompagnées de notices industrielles et scientifiques par M.
Page 420 - Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue des cieux, pour séparer la nuit d'avec le jour, et qui servent de signes, " et pour les saisons, et pour les jours, et pour les années ; 18 et qui soient pour luminaires dans l'étendue des cieux, afin de luire sur la terre ; et ainsi fut.

Bibliographic information