Revue de l'Orient et de L'Algérie et de colonies: bulletin et actes de la Société orientale

Front Cover
Société orientale, 1856 - Middle East
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 167 - DES PEUPLES DU CAUCASE et des pays au nord de la mer Noire et de la mer Caspienne, dans le Xe siècle, ou voyage d'Abou-el-Cassim.
Page 372 - On n'invente pas le monothéisme: l'Inde, qui a pensé avec tant d'originalité et de profondeur, n'y est pas encore arrivée de nos jours; toute la force de l'esprit grec n'eût pas suffi pour y ramener l'humanité sans la coopération des Sémites; on peut affirmer de même que ceux-ci n'eussent jamais conquis le dogme de l'unité divine, s'ils ne l'avaient trouvé dans les instincts les plus impérieux de leur esprit et de leur coeur.
Page 248 - ... ya, en outre, de vastes bâtiments qui renferment les trésors du roi, à savoir : l'or, l'argent, les pierreries, les meubles et les étoffes précieuses. Dans cette vaste enceinte du palais, il ya un tribunal, un théâtre pour les comédies, la bibliothèque royale, d'immenses arsenaux, des écuries pour les éléphants blancs, des écuries pour les chevaux de prix et des magasins de toute sorte de choses; on y voit aussi une superbe pagode, dont le pavé est recouvert de nattes d'argent,...
Page 246 - ... qui leur suce le sang. A certaines époques de l'année, les personnes riches achètent des barques toutes pleines de poissons, qu'elles font ensuite jeter à la rivière, par le seul motif de commisération envers les animaux : c'est par le 1 DiscriIilion du royaume Thaï ou Siam, tom.
Page 247 - ... Siam. Les Siamois sont très-peu vêtus, et leurs enfants très-souvent ne le sont pas du tout, quel que soit le sexe auquel ils appartiennent. Les cheveux de ces derniers sont ordinairement réunis au-dessus du front, où ils sont noués et retenus par une aiguille d'or, d'argent, ou de porc-épic, chez ceux qui n'ont pas de fortune. Les individus plus âgés se contentent de porter une touffe de cheveux au sommet de la tête, qui, partout ailleurs, est complètement rasée. Les Siamois qui...
Page 247 - ... l'aide d'une petite courroie. Ces bonnets sont souvent ornés de couronnes d'or ou d'argent, insignes d'honneur accordés par le souverain de Siam aux nobles de son royaume. Tous les Siamois ont coutume de se noircir les dents à l'aide d'un suc végétal , afin, disent-ils, de se distinguer de la masse des animaux qui ont les dents blanches. Le costume des femmes est un peu plus compliqué : outre le vêtement qui leur prend à la ceinture, elles se drapent dans une espèce d'écharpe de soie...
Page 389 - Invasions des Sarrasins en France, et de France en Savoie, en Piémont et dans la Suisse, pendant les huitième, neuvième et dixième siècles de notre ère , d'après les auteurs chrétiens et mahométans , par M. Reinaud , membre de l'Institut ; -I vol. in-S
Page 266 - ... moutons dignes d'admiration, et qu'on ne voit point ailleurs : les uns ont la queue longue au moins de trois coudées. Si on la leur laissait traîner, il y viendrait des ulcères, parce que la terre l'écorcherait et la meurtrirait.
Page 248 - ... plutôt un assemblage d'épithètes qu'un nom proprement dit. C'est qu'à Siam, comme en Chine, il est défendu d'appeler le souverain par son petit nom: on doit toujours le désigner par quelques-unes des expressions respectueuses et emphatiques qui composent l'interminable série de ses titres. III La population du royaume de Siam, d'après des calculs approximatifs, serait de 6,000,000 d'hommes, dont 3,500,000 de race indigène et le reste affecté aux Chinois et aux Malays. De nombreuses...
Page 375 - Nous l'avons dit en commençant : le caractère propre des Sémites est de n'avoir ni industrie, ni esprit politique, ni organisation municipale ; la navigation et la colonisation leur semblent antipathiques; leur action est restée purement orientale et n'est entrée dans le co.urant des affaires de l'Europe qu'indirectement et par contre-coup. Ici, au contraire, nous trouvons une civilisation industrielle, des révolutions politiques, le commerce le plus actif qu'ait connu l'antiquité, une nation...

Bibliographic information