Bulletin de la Société des anciens textes français, Volumes 5-8

Front Cover
Libr. Firmin-Didot., 1879 - French literature
0 Reviews
"Tables des notices publiées dans le Bulletin, de 1875 à 1884", v. 10, 1884, p. [87]-102; "de 1875 à 1894", v. 20, 1894, p. [67]-94; "de 1875 à 1904", v. 30, 1904, p. [93]-130; "de 1875 à 1913", v. 40, 1914, p. [50]-92.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 32 - Président donne communication d'une lettre circulaire adressée par M. le Ministre de l'Instruction publique aux sociétés savantes pour leur demander l'envoi de cinq exemplaires de leurs publications.
Page 57 - State ergo succincti lumbos vestros in veritate, et induti loricam justitiae, et calceati pedes in praeparatione evangelii pacis : in omnibus sumentes scutum fidei, in quo possitis omnia tela nequissimi ignea extinguere : et galeam salutis assumite, et gladium Spiritus (quod est verbum Dei...
Page 45 - Ma première parole sera pour vous remercier de l'honneur que vous m'avez fait en m'appelant à la présidence de votre Société pour l'année 1920.
Page 76 - ... sur le personnage étudié. Le produit fructueux de ces recherches a été exposé par notre confrère en un long mémoire publié il ya treize ans, et dans lequel l'histoire de la famille de Beaumanoir et des biens qu'elle possédait et surtout la biographie du personnage principal sont exposés dans le plus grand détail et de main de maître. L'un des résultats les plus importants au point de vue de l'histoire littéraire est que les romans de Philippe de Beaumanoir ont été composés par...
Page 45 - Crist lo salvador, Mas (de) ti, maere, dompna de totz bes Qui las defens e las chaptes. A! dompna, bet deven laouar 12 Las creaturas e ondrar Gui Dieus n'a dat entendement ; Aysso be crei ieo veramen, Que de la mort on tuch eram 16 Per pechat d'Eva e d'Adam Nos delhioret per ton fruch, Quar mal eram...
Page 48 - El cel es ab si coronar, El cel ont es grans la clartatz, E donet vos la poetat Que vos fossatz del cel raïna Essobre totz am Dieu vezina. Tal gai s'en deren tuch li angiel, Li patriarche qui eran am lor, Li martir e li confessor E las vergenas essament, Que essemps chanteren dossament : Sanctus Deus, senher paere...
Page 103 - ... Corblet lit, au nom de M. Grimaux, professeur à Fribourg, une demande de renseignements sur la famille Tercier, présumée d'origine picarde, dont un des membres serait mort à Amiens. On indique M. Dubois, chef de bureau à la Mairie, comme pouvant fournir quelques renseignements. — M. Bazot lit son rapport sur le compte des recettes et des dépenses de la Société pendant l'anné 1867. — M. le Président nomme la Commission chargée d'examiner ce compte, et qui se composera de: MM. HESSE,...
Page 72 - France de toutes les époques , surtout de celle qui termine le moyen-âge et ouvre les temps modernes , fidèle en même temps à la race dont son nom est une des gloires , il trouvait un attrait particulier à publier et à illustrer cette grande œuvre , où se reflète la manière dont les Français d'autrefois ont compris l'histoire d'Israël.
Page 74 - Geburt" des Pilatus beweist uns dies. LA: „fuit quidam rex nomine Tyrus (!), qui quandam puellam nomine Pylam, filiam cujus molendinarii nomine Atus (!) carnaliter cognovit et de ea filium generavit, Pyla autem ex nomine suo et nomine patris sui. qui dicebatur Atus, unum nomen composuit et nato puero imposuit nomen Pylatus.
Page 57 - '• Les diverses pièces de l'armure du chevalier chrétien sont moralisées et représentent autant de vertus ; ainsi les chausses désignent la chasteté, les éperons la patience, le haubert la foi, l'épée la droiture, le heaume l'humilité, l'écu la pitié, la lance la mesure, le cheval de bataille la charité. Je pense que ce sont les paroles de St-Paul.- « Revêtez vous de l'armure complète de Dieu » etc. (Épître aux Éphésiens, VI, ii-2o), qui ont fourni le motif de ce poè'me.

Bibliographic information