Mémoires de Gaspard de Saulx, seigneur de Tavannes, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 375 - Ion, voyant que l'Empereur s'en alloit le chemin de « Paris, nous dressames la teste de nostre camp droict « à Brye contre Robert, pour estre au devant de luy. « Et estoit nostre deliberation ( s'il fust marché plus « avant ) que nous allions camper au pont de Cha« renton, et de là au marché aux porceaux, où l'on
Page 204 - Le Roy est mené en Espagne par dom Charles de Launois, vice-roy, au desceu et mescontentement du marquis de Pesquaire ; qui fut cause qu'il fut recerché et stimulé de toutes les puissances d'Italie, et principalement de François Sforce, à quitter l'Empereur, et se faire roy de Naples : fait semblant d'y entendre, sous main advertit Sa Majesté, de laquelle il reçoit commandement d'y pourvoir selon qu'il adviseroit pour le mieux. Deux advis furent proposez pour la liberté du Roy : l'un de l'obliger,...
Page 149 - ... plusieurs autres, des noms desquelles seigneuries ils se firent appeller , et ne laisserent de se bien allier , comme il se voit cyapres. Ceux de faction qui appointeront separement , seront ruinez : les derniers qui traicteront, avec plus de peril et plus d'honneur ; les premiers avec plus de honte et de regret. La paix avec les subjects fait pour les roys; les armes posées , ils n'observent que ce qu'ils veulent. C'est folie de demander des capitulations advantageuses , quand les conditions...
Page 180 - Albert n'eust esté tué , et ses successeurs en guerre avec les meurtriers, ils eussent esté chastiez ; ils s'accreurent et demeurent impunis par la division des papes, empereurs et princes d'Allemagne. Leur pauvreté estoit en dédain, leur pays de montagnes et le choix de leurs armes advantageuses : ces picques de six bras rendent hardis les moins courageux , qui combattent de vingt pieds de loing; les fers, triplez au premier rang, mal-aisez à penetrer à la cavallerie. Leurs bataillons quarrez...
Page 424 - ... costé aux parois que sur les autels. Le mariage, defendu aux prestres, et permis en la primitive Eglise, le devroit encore estre, parce que les putains et bastards des prestres servent de pretexte aux Lutheriens, et que sainct Paul à Thimothée dit que le prestre se contentera d'une seule femme , dont ils se peuvent abstenir le jour qu'ils diront la messe , qu'il ne devoit estre permis de celebrer qu'en l'aage de cinquante ans, lorsque les concupiscences commencent à s'esteindre ; les plus...
Page 122 - ... soit derrier les premiers, pour eviter confusion. Ce grand nombre de Chrestiens se peut moderer, d'autant que la vaillance et generosité d'iceux peut obtenir la victoire contre des gens mal armez et mal ordonnez. C'est sans doute que les Turcs ne temporiseront point , et viendront à la bataille, à quoy ils n'ont jamais manqué par le passé , non seulement pour ne vouloir voir ru'iner leur pays, et perdre la reputation, ains principalement sçachant que, dez que l'armée chrestienne advancera...
Page 64 - ... peuvent estre en la personne dudit sieur de Luynes, lesquels il peut faire paroistre, estant homme de bien, procurant le bien general de la France, et conservation de l'authorité de vostre Majesté. Il est vray que vostre dicte Majesté a eu raison de mettre les places et gouvernements entre les mains de ceux dont il avoit toute fiance, et de leur donner des moyens pour les conserver. Maintenant tous ces excez passez sont oubliez , s'ils veulent bien faire et suivre le contenu dans ces escrits,...
Page 156 - C'est l'honneur de plaider et juger : les seigneurs romains s'en sentoient honorez : sotte est l'opinion des brutaux , que les presidens et conseillers ne sont gentil-hommes ; plusieurs sont de cette qualité, et c'est estre vrayement noble que de faire la justice : ce sont eux qui ont puissance sur les biens et vie des autres: c'est estre serf que d'estre d'un estat privé de judicature, qui est marque de superiorité et souveraineté.
Page 157 - ... dans. le ventre de la mere. Les premieres affections se marquent dans les corps et dans les esprits, mesme devant la naissance ; les dames charitables allaictent leurs enfans , ou les pourvoyent de nourrices vertueuses, à ce qu'ils ne succent le vice avec le laict : il ne les faut tenir delicats, les porter au chaud et au froid, comme estant de mesme condition que les pauvres, et qu'à la façon des singes ils ne meurent pour estre trop caressez ; leur ouvrir les yeux de l'esprit pour connoistre...
Page 374 - Roy en fut advertyj mais son sang estoit refroidy de vieillesse et fortune passée. La paix se fait : l'un se contente de paroles , l'autre d'en donner. L'Empereur continue ses artifices , promet Milan , sa fille ou sa niepce à M.

Bibliographic information