Examen du livre de M. Darwin sur l'origine des espèces

Front Cover
Garnier frères, 1864 - Evolució (Biologia) - 170 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 3 - La Nature est le système des lois établies par le Créateur pour l'existence des choses et pour la succession des êtres. La Nature n'est point une chose, car cette chose serait tout; la Nature n'est point un être, car cet être serait Dieu.
Page 13 - Demaillet couvrit le globe entier d'eau pendant des milliers d'années ; il fit retirer les eaux graduellement ; tous les animaux terrestres avaient d'abord été marins; l'homme lui-même avait commencé par être poisson; et l'auteur assure qu'il n'est pas rare de rencontrer dans l'Océan des poissons qui ne sont encore devenus hommes qu'à moitié, mais dont la race le deviendra tout-à-fait quelque jour (i).
Page 98 - ... constituent l'espèce. Mais qu'est-ce qu'une espèce ? Tout le monde s'en fait une idée, et cependant si nous en cherchons une définition, nous n'en trouvons pas deux semblables chez les auteurs qui ont voulu répondre à cette question : « Cette distinction éternelle des espèces, dit M. Flourens, est à la fois la plus grande merveille et le plus grand mystère de la nature. » Elle est, d'après M. Duruy, un secret que Dieu s'est réservé. Sans doute, si nous voulons remonter à l'origine...
Page 20 - ... enfin , et ceci est le maximum de variation connu jusqu'à ce jour dans le règne animal , il ya des races de chiens qui ont un doigt de plus au pied de derrière avec les os du tarse corvespondans, comme il ya, dans l'espèce humaine, quelques familles sexdigitaires.
Page 35 - ... car l'âne ressemble au cheval plus que le barbet au lévrier, et cependant le barbet et le lévrier ne font qu'une même espèce , puisqu'ils produisent ensemble des individus qui peuvent eux-mêmes en produire d'autres; au lieu que le cheval et l'âne sont certainement de différentes espèces , puisqu'ils ne produisent ensemble que des individus viciés et inféconds.
Page 60 - ... où j'ai montré qu'il est encore maintenant le même que du temps des Pharaons. Je sais bien que je ne cite là que des individus de deux ou trois mille ans; mais c'est toujours remonter aussi haut que possible.
Page 117 - ... générations suffisent de même pour ramener l'autre type, le type chacal. Ainsi donc, ou les métis, nés de l'union de deux espèces distinctes, s'unissent entre eux, et ils sont bientôt stériles; ou ils s'unissent à l'une dos deux tiges primitives , et ils reviennent bientôt à cette tige : ils ne donnent, dans aucun cas, ce qu'on pourrait appeler une espèce nouvelle, c'est-à-dire une espèce intermédiaire durable.
Page 71 - Comme rien ne peut exister s'il ne réunit les conditions qui rendent son existence possible , les différentes parties de chaque être doivent être coordonnées de manière à rendre possible . y l'être total, non -seulement en lui-même , mais dans ses rapports avec ceux qui l'entourent...
Page 51 - L'auteur était cartésien, mais comme Descartes, il ne paraissait pas l'avoir suivi, mais rencontré. Il règne en cet ouvrage un grand art de mettre des idées abstraites dans leur jour, de les lier ensemble, de les fortifier par leur liaison. Il s'y trouve même un mélange adroit de quantité de choses moins abstraites, qui étant facilement entendues, encouragent le lecteur à s'appliquer aux autres, le flattent de pouvoir tout entendre, et peut-être lui persuadent qu'il entend tout à peu...
Page 12 - On peut dire par métaphore que l'élection naturelle scrute journellement, à toute heure et à travers le monde entier, chaque variation, même la plus imperceptible, pour rejeter ce qui est mauvais, conserver et ajouter tout ce qui est bon ; et quelle travaille ainsi, insensiblement et en silence, partout et toujours, dès que l'opportunité s'en présente, au perfectionnement de chaque être organisé par rapport à ses conditions d'existence organiques et inorganiques.

Bibliographic information