Mémoires

Front Cover
1877
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 122 - ... les fit sortir et me donna la vie de ce pauvre homme qui me tenoit, lequel je fis coucher et panser dans mon cabinet jusqu'à ce qu'il fût guéri.
Page 121 - Charles, qui estoit très-prudent, et qui avoit esté tousjours tres-obeïssant à la Reyne ma mère, et prince très-catholique, voyant aussi de quoy il y alloit, prist soudain resolution de se joindre à la...
Page 549 - PROGRAMME DES CONCOURS OUVERTS PAR LA SOCIÉTÉ DES SCIENCES , DE L'AGRICULTURE ET DES ARTS DE LILLE , POUR L'ANNÉE 1877.
Page 86 - C'est encore Philippe de Comines qui nous le dit: » Toutes 1 choses nécessaires à une si grande entreprise leur défailloient , car le roy estoit « très-jeune , foible personne , plein de bon vouloir, peu accompagné de sages gens » ne de bons chefs , et n'avoit nul argent contant; car avant que partir ils emprun• tèrent cent mille francs de la banque de Soli ( Sauli ) ii Gennes , a gros intérêt pour • cent.
Page 121 - Ma nourrice, pensant que ce fust le Roy mon mary, court vistement à la porte. Ce fust un gentilhomme nommé M. de Téjan, qui avoit un coup d'épée dans le coude, et un coup de hallebarde dans le bras, et estoit encores poursuivy de quatre archers qui entrèrent tous après luy en ma chambre.
Page 315 - Egyptiens et autres anciens , que ce monument soit élevé en granit , comme la pierre la plus durable, et qui portera à la postérité le souvenir de la gloire dont se sont couverts les habitants de Lille et de Thionville.
Page 121 - Je voyois bien qu'ils se contestoient, et n'entendois pas leurs paroles. Elle me commanda encore rudement que je m'en allasse coucher. Ma sœur, fondant en larmes, me dit bon soir, sans...
Page 134 - Charles, par la grâce de Dieu Roy de France. A tous ceulx qui ces présentes lettres verront, salut.
Page 122 - ... entrant dans l'antichambre, de laquelle les portes estoient toutes ouvertes, un gentilhomme nommé Bourse, se sauvant des archers qui le poursuivoient, fust percé d'un coup de hallebarde à trois pas de moy. Je tombay de l'autre costé presque évanouïe entre les bras de M.
Page 143 - Rome, besongner et mectre la main a ce que dessus suivant ce que luy dira et fera entendre de ma part le...

Bibliographic information