Der Treppenwitz der Weltgeschichte

Front Cover
Haude & Spener, 1882 - History - 251 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 182 - Maupertuis eut Soin de répandre à la cour qu'un jour le général Manstein étant dans la chambre de Voltaire , où celui-ci mettait en français les Mémoires sur la Russie...
Page 209 - Dites à Fritz, de rester toujours le même pour la Russie et de ne pas oublier les paroles de Papa.
Page 206 - Mémoires du chevalier d'Éon, publiés pour la première fois sur les papiers fournis par sa famille, et d'après les matériaux authentiques déposés aux archives des affaires étrangères, par Frédéric Gaillardet.
Page 181 - J'aurai besoin de lui encore un an, tout au plus; on presse l'orange et on en jette l'écorce.
Page 182 - J'ai toujours sur le cœur le mal irréparable qu'il m'a fait; je ne penserai jamais à la calomnie du linge donné à blanchir à la blanchisseuse, à cette calomnie insipide qui m'a été mortelle , et à tout ce qui s'en est suivi , qu'avec une douleur qui empoisonnera mes derniers jours.
Page 200 - Nosotros, que cada uno por si somos tanto como os, y que juntos podemos mas que os, os hacemos nuestro rey, contanto que guardareis nuestros fueros ; si no, no...
Page 21 - II faut bien qu'ils soient faux, puisque le vulgaire les a crus. » Une fable a quelque cours, dans une génération ; elle s'établit dans la seconde ; elle devient respectable dans la troisième ; la quatrième lui élève des temples.
Page 184 - Wie aud) the life of king Arthur, from ancient historians and authentic documents, by Ritson, 1825, barin ev ate eine ferne, ипЬеиШфе 9îebelgeftatt, jebodj nidjt ointe reaten Äerit et= í^etnt.
Page 162 - J'allais quelquefois chez elle avec cet abbé qui n'avait d'autre maison que la nôtre. Il était fort éloigné de sentir des désirs pour une décrépite ridée qui n'avait sur les os qu'une peau jaune tirant sur le noir.
Page 173 - nous avons un maître ; ce jeune homme fait « tout, peut tout, et veut tout.

Bibliographic information