Correspondance littéraire, philosophique et critique: adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1753 jusqu'en 1769, Teil 1,Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 499 - ... est, il a prononcé un terrible arrêt contre la plupart de nos acteurs tragiques, et nommément contre sa bonne amie, mademoiselle Clairon, qui n'a jamais su remplir un rôle comique, quel qu'il fût, d'une manière supportable. M. de Carmontelle a dessiné Garrick en attitude tragique, et vis-à-vis de ce Garrick il a placé un Garrick comique entre les deux battans d'une porte, qui surprend Garrick le tragique, et se moque de lui. Je voudrais que ce tableau fût gravé. Pendant qu'il se faisait...
Seite 391 - C'est vous-même, seigneur! Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ? A peine un faible jour vous éclaire et me guide, Vos yeux seuls et les miens sont ouverts dans l'Aulide.
Seite 36 - Il en est des talents comme de la finance; La disette aujourd'hui succède à l'abondance : Tout se corrompt un peu, si je vous ai compris. Mais n'est-il rien d'illustre au moins dans vos débris? Minerve de ces lieux serait-elle bannie? Parmi cent beaux esprits n'est-il plus de génie? LE PARISIEN.
Seite 422 - Cet ouvrage porte pour titre la Philosophie de l'histoire , par feu l'abbé Bazin , volume in-8 de 336 pages (1). On lit après le frontispice la dédicace suivante : « A très-haute et très-auguste princesse Catherine II, impératrice de toutes les Russies, protectrice des arts et des sciences , digne par son esprit de juger des anciennes nations , comme elle est digne par son génie de gouverner la sienne.
Seite 249 - C'est Platon avec la verve et les gestes d'Arlequin ; c'est le seul homme que j'aie vu être diffus, et cependant toujours agréable. Quel dommage que tant d'idées rares, fécondes, originales, ne soient confiées qu'à un petit nombre de philosophes, ou s'évaporent avec les entretiens d'un cercle (1)Nous n'avons pas vu Grimm traiter ce sujet dans les lettres qui précèdent.
Seite 412 - C'est avec la plus vive douleur que nous nous présentons devant vous. Nous ressentons avec la plus grande amertume le malheur de vous avoir manqué. Notre ame ne peut être plus affectée qu'elle l'est du tort réel que nous avons.
Seite 248 - Ce que j'ai dit sur l'origine de la forme des temples chrétiens me fait désirer qu'un philosophe entreprenne enfm d'écrire l'histoire du christianisme, et de développer son véritable esprit. On nous avait assuré que M. Hume comptait écrire une histoire ecclésiastique; mais depuis que nous le possédons en France, je lui ai ouï dire qu'il a renoncé à ce projet; et c'est dommage. M. de Voltaire travaille actuellement à un morceau d'histoire qui doit servir d'introduction à son Essai sur...
Seite 119 - II fallait donc que la petite aubergiste , tout en voulant séduire par son manège cet ennemi du sexe , prit elle-même une violente passion pour lui ; cela aurait jeté dans toute la pièce une vivacité et un intérêt qui n'y sont pas. Quoiqu'elle soit regardée comme une des meilleures pièces de Goldoni , elle n'a point eu de succès au théâtre de Paris; mais cet auteur inépuisable a pris tout de suite sa revanche , en donnant un canevas plein de gaîté et de finesse, intitulé la Dupe...
Seite 167 - ... de l'Europe, malgré les prêtres, de la cruauté de ce tribunal abominable. Je ne sais pourquoi on a oublié ce sonnet dans le recueil des poésies de Crudeli. On ne peut rien lire de plus beau, de plus noble et de plus poétique. C'est la Virginité qui parle à l'Épousée. Per le nozze d' una dama Milanese. Del letto marital questa è la sponda, Più non lice seguirti : io parto ; addio. Ti fui custode dall' età più bionda, E per te gloria accrebbi al regno mio.
Seite 309 - ... aient entraîné la multitude loin de ses devoirs et de ses intérêts, et s'en soient fait un instrument de leurs passions et de leurs vues pernicieuses. Lorsque cette mauvaise foi est employée dans la discussion de quelque question oiseuse , on peut séduire le vulgaire, et déplaire, malgré la magie de son style, aux esprits sages peu touchés d'une éloquence qui ne sert qu'à établir des paradoxes; tout cela est assez indifférent; mais, lorsque cette mauvaise foi et ces talens sont employés...

Bibliografische Informationen