Histoire du Parlement de Normandie, Volume 1

Front Cover
É. Frère, 1840
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 548 - ... littéraire de notre pays, en ce qu'il conserve intactes et pures les règles grammaticales observées au douzième siècle , règles qui , plus tard , en se perdant , ont privé notre langue d'un grand nombre de mots et d'idiotismes qui l'enrichissaient , et qu'on regrette aujourd'hui. Le Danemarck, qui occupe, dans une partie du poème de Wace, une place toute particulière, y trouvera peintes avec vérité ces émigrations des peuples du Nord, si communes dans les premiers siècles de notre...
Page 553 - Normendie , à qui il fu enjoint pour ses meflaiz qu'il féist le fol sans parler, et depuis ot noslre seignor mercy de li , et espousa la fille de l'empereur; publié pour la première fois, d'après un manuscrit du xivc siècle de la bibliothèque du roi , par plusieurs membres de la Société des Antiquaires de Normandie.
Page 311 - les gens de guerre n'ont pour objet que la gloire ou du moins l'honneur et la fortune. On doit bien se garder de donner les emplois civils à des hommes pareils ; il faut, au contraire, qu'ils soient contenus par les magistrats...
Page 369 - ... examinent seulement sur la science : les aultres y adioustent encores l'essay du sens, en leur présentant le Jugement de quelque cause. Ceulx cy me semblent avoir un beaucoup meilleur style ; et encores que ces deux pièces soient nécessaires, et qu'il faille qu'elles s'y trouvent toutes deux, si est ce qu'à la vérité celle du scavoir est moins prisable que celle du jugement ; cette cy se peult passer de l'aultre, et non l'aultre de cette cy.
Page 149 - A ce cry doibvent yssir(3) tous ceulx qui l'ont ouy. Et se ils voyent mesfaict, où il y ait péril de vie, ou de membres, ou de larcin, par quoy le malfaicteur doive perdre vie ou membre, ils le doibvent retenir, ou crier HARO après luy ; aultrement...
Page 341 - La situation de notre ville de Rouen et le génie de ses habitants semblaient ne l'avoir destinée qu'à être une place de commerce. La réunion de toutes les cours souveraines dans son sein n'a pu qu'arrêter les progrès de l'industrie et altérer cet esprit qui l'anime et l'encourage.
Page 328 - Dieu, aux charges et dignités, et portons le caractère de juges; et comme vous donnez la paix à la France, nous la donnons aux familles qui ont entre elles quelque division » Sur quoi M. de Senecey, président de l'assemblée...

Bibliographic information