Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

L

DE L'IMPRIMEUR AU LECTEUR:

1. Nii Es Ouvrages de Monsieur de Marivaux

portent presque tous l'empreinte d'une pénétration peu commune; personne n'a faitplus subtilementque lui l'analyse des mouvemens du cœur: il enconnoîtles ressorts les plus déliés, il a la vûe li perçante, pour découvrir les objets moraux, qu'un Lecteur est étonné d'appercevoir ce que souvent il n'auroir pa's vû sans lui; ces fortes

: de découvertes ont exigé de la part un style convenable à ce qu'il appercevoit: C'est ce style particulier, & le seul qui conyenoit à la chose, qui l'a fair regarder comme un Auteur singulier dans ses expressions, on n'a pas,

2

[ocr errors]

a

i
1çu fentir d'abord

que

la finefile de ses pensées ne pouvoit être rendue autrement ; on a mis sur le compte du style ce qui appartenoit à fa pénétration, & j'ose dire qu'alors on le condamna fans t'entendre. Depuis longtems les personnes judicieuses

. sont revenues à la vérité , & l'on sçait gré à M. de Marivaux d'avoir pû assujectir son style au genre des matieres qu'il traitoit. Il sera chez la postérité un Auteurfingulier, qu'on lira avec plaisir & utilité, mais qu'il seroit dangereux de vouloir prendre pour modele: on voit chez les peintres des génies pittoresques qu'on ne tente point d'imiter sans risque d'être ridicule, bien loin de leur ressembler.

Entre les ouvrages de M. de Marivaux,le Spectateur doit être regardé comme la production d'un Philosophe agréable qui

:.

[ocr errors]

connoit le monde & qui sçait donnerà la verta cer air d'agrément qui la fair aimer, & au vice les couleurs qui effarouchent la probité. Ceux qui le connoissent déja n'ont pas besoin d'un plus long détail , & nous invitons les autres à le lire avec l'attention qu'il mérite; leur goût & leur discernement en garantiront l'apologie.

On promet dans le courant de cet ouvrage de rendre compte de l'Indigent Philosophe. Il est certainement deM.de Marivaux, quoiqu'il ne l'avoue point, n'aỹant pas voulu le continuer,& ne l'ayant fait qu'au hasard , laissant une liberté entiere à son imagination. Pour ce qui est des piéces détachées elles ont écé prises dans différens Mercures, & y ont été jointes , se trouvant écrites dans le même genre.

[ocr errors]

TABLE
ALPHABETIQUE
DES PRINCIPALES

Macieres contenues au pré-
sent Livre.

А
A

Ami, 378. T. II.
Dmiration du Amitié ; 239. T. II.
Peuple, Page 49 Amant trompé par fa
Tome I.

Maitresse ibid.
Adresse d'un Pere, Amant, espéce de
pour faire goûter

Créancier, 346. &
avec plaifir a fon

suiv. T. II.
fils les instructions Amour, 14: 63. 2541
qu'il lui donne, 303, T. I. 25. T. 'II.
Τ.Ι.

Amour brutal, 224.

Adrelle finguliere T. I.

d'une Gouvernan. Amour cavalier, 223, .

te, pour prouver à

rà Τ. Ι. .

fonêléve la perfidie Amour de Roman,

de son Amant 178. T. II.

138. T.I.

Amour entre les gens

'Adversité, 295. T.I. mariés, 210. T. I.

Affiliations, ibid. Amour rendre & in-

Airs du monde, 94.

nocent, 224. T.I.

T. II.

Anacharsis, 159. T. I

Ami tròmpé par son Anciens & Modernes

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »