Manuel d'art byzantin

Front Cover
A. Picard et fils, 1910 - Architecture, Byzantine - 837 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 336 - Que fait donc l'ignorant artiste qui, par un sacrilège esprit de lucre, représente ce qui ne doit pas être représenté, et veut, de ses mains souillées, donner une forme à ce qui ne doit être cru que de cœur et ne doit être professé que de bouche? Il fait une image, et il l'appelle le Christ. Le nom de Christ signifie Dieu et homme. Par conséquent c'est là une image de Dieu et de l'homme ; il en résulte qu'il a, d'une manière insensée, représenté la divinité qui ne peut être représentée...
Page 12 - Perse du ni1' siècle, comme jadis celle des Achéménides, avait créé un art original et florissant. Le centre principal de cette renaissance fut le pays compris entre l'Euphrate et le Tigre, cette Mésopotamie où toujours s'élevèrent les grandes capitales, Babylone et Séleucie, Ctésiphon et plus tard Bagdad. De là, les vieilles traditions orientales ressuscitées se propagèrent \. Slrzygowski, Orient oder Rom.
Page 393 - magnificence et l'éclat de cet oratoire sont incroyables pour qui ne l'a pas vu, tant est » grande la quantité d'or, d'argent, de pierres précieuses et de perles qui se trouve » amassée dans son enceinte. Le pavé tout entier est d'argent massif travaillé au marteau »> et enrichi de nielles. Les murs à droite et à gauche sont aussi revêtus de grosses feuilles » d'argent damasquiné d'or et rehaussé de l'éclat des pierres précieuses et des perles.
Page 25 - Je serais presque tenté de refuser le nom de ruines à une série de villes presque intactes, ou, au moins, dont tous les éléments se retrouvent, renversés quelquefois, jamais dispersés, dont la vue transporte le voyageur au milieu d'une civilisation perdue, et lui en révèle, pour ainsi dire, tous les secrets. En parcourant ces rues désertes, ces cours...
Page 393 - elle réunit! Les colonnes en sont d'argent, ainsi que le soubassement qui les porte; » l'architrave qui s'appuie sur leurs chapiteaux est d'or pur et chargée de toutes parts de » ce que l'Inde entière peut offrir de richesses; on y voit, en beaucoup d'endroits, l'image » de Nôtre-Seigneur, le Dieu-Homme, exécutée en émail.
Page 8 - La terre est son escabeau. Les armées célestes montent la garde autour de lui. Les puissances surnaturelles sont ses doryphores ; elles le reconnaissent pour leur despote, leur maître et leur roi.
Page 143 - Là, les mains étendues, il s'écria : « Gloire à Dieu qui m'a jugé digne d'accomplir une telle œuvre ! O Salomon, je t'ai vaincu...
Page 405 - L'or et l'argent se partagent presque tout l'intérieur de l'église. Tantôt ces métaux » sont appliqués sur le verre des mosaïques, tantôt ils sont étendus en plaques, tantôt ils » entrent en composition avec d'autres matières. Les parties de l'église que l'or n'enchâsse » pas ou que l'argent n'a pas envahies, trouvent leur ornementation dans un curieux » travail de marbre de diverses couleurs*.
Page 25 - ... lieues, forment un ensemble dont il est impossible de rien détacher, où tout se lie, s'enchaîne, appartient au même style, au même système, à la même époque enfin ; et cette époque est l'époque chrétienne primitive et la plus inconnue jusqu'à présent au point de vue de l'art, celle qui s'étend du IV au viI° siècle de notre ère.
Page 388 - En dehors de ce second cercle, sont ce que j'appellerai des » ruisseaux de marbre vert de Thessalie qui se répandent dans le sens des quatre angles » de la pièce. Dans les quatre espaces formés par ces ruisseaux sont quatre aigles rendus » avec tant de vérité qu'on les croirait vivants et près de s'envoler. Les murs de tous côtés » sont revêtus par le bas de tablettes de verre de différentes couleurs z, qui reproduisent » des fleurs variées. Au-dessus, un travail différent, dont...

Bibliographic information