The Power of Concentration

Front Cover
L.N. Fowler, 1877 - Attention - 186 pages
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Unfortunately, this book is written in French, as is the scan, despite it being advertised as being in English. The biggest problem with these Google scans is that they are not checked for accuracy, and there is no apparent quality control performed for any of these scans. Once a scan has been performed, whatever botched job is placed online, nothing is ever corrected or replaced, and Google is free to commit atrocities upon yet another book; anybody attempting to download the book immediately encounters frustration, and apparently nobody ever is the wiser.  

Contents

I
1
II
21
III
26
IV
64
V
69
VI
81
VII
85
VIII
102
X
125
XI
134
XII
154
XIII
158
XIV
230
XV
251
XVI
254
XVII
258

IX
119

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 79 - Ils sont divers en tous les hommes, et variables dans chaque particulier avec une telle diversité qu'il n'ya point d'homme plus différent d'un autre que de soi-même dans les divers temps. Un homme a d'autres plaisirs qu'une femme ; un riche et un pauvre en ont de différents; un prince, un homme de guerre, un marchand, un bourgeois, un paysan, les vieux, les jeunes, les sains, les malades, tous varient ; les moindres accidents les changent.
Page 32 - Le bonheur n'est qu'un rêve , et la douleur est réelle ; il ya quatrevingts ans que je l'éprouve. Je n'y sais autre chose que me résigner et me dire que les mouches sont nées pour être mangées par les araignées, et les hommes pour être dévorés par les chagrins : celui d'être loin de vous et du serin est bien grand pour le vieux malade.
Page 56 - ... la perfection des arts est de nous présenter les choses telles qu'elles nous fassent le plus de plaisir qu'il est possible, il faudrait qu'il y eût du changement dans les arts, puisqu'il y en auroit dans la manière la plus propre à nous donner du plaisir.
Page 42 - ... que les personnages ne sont pas là pour leur compte, mais pour servir à l'avancement des lumières. Sans doute, il n'ya pas de fiction, il n'ya pas même d'événement réel dont on ne puisse tirer une pensée; mais il faut que ce soit l'événement qui amène la réflexion, et non pas la réflexion qui fasse inventer l'événement : l'imagination dans les beaux-arts doit toujours agir la première.
Page 151 - Les impressions douloureuses prolongées, devenues incapables d'arrêter le cœur, le fatiguent et le lassent, retardent ses battements, prolongent la diastole, et font éprouver dans la région précordiale un sentiment de plénitude ou de resserrement. Les impressions agréables répondent aussi à des états déterminés du cœur. Quand une femme est surprise par une...
Page 45 - ... aperçu; mais celui qui n'est pas tellement facile à connaître qu'il ne laisse quelque chose à souhaiter à la passion avec laquelle les sens ont accoutumé de se porter sur leurs objets, ni aussi tellement difficile qu'il fasse souffrir les sens en travaillant à le connaître.
Page 44 - Mais la cause qui fait que pour l'ordinaire la joie suit du chatouillement est que tout ce qu'on nomme chatouillement ou sentiment agréable consiste en ce que les objets des sens excitent quelque mouvement dans les nerfs qui serait capable de leur nuire s'ils n'avaient pas assez de force pour lui résister ou que le corps ne...
Page 221 - S'endormaient sur le trône, et, me servant sans honte, Laissaient leur sceptre aux mains ou d'un maire ou d'un comte?
Page 166 - Ce qu'on appelle esprit est tantôt une comparaison nouvelle, tantôt une allusion fine : ici l'abus d'un mot qu'on présente dans un sens , et qu'on laisse entendre dans un autre; là un rapport délicat entre deux idées peu communes : c'est une métaphore singulière; c'est une recherche de ce qu'un objet ne présente pas d'abord, mais de ce qui est en effet dans lui ; c'est l'art ou de réunir deux choses éloignées , ou de diviser deux choses qui paraissent se joindre, ou de les opposer l'une...
Page 68 - ... et nous donne si souvent lieu de nous repentir de nos jouissances. Medio de fonte leporum Surgit amari aliquid, quod in ipsis floribus ang.it.

Bibliographic information