Le Bestiaire divin de Guillaume, clerc de Normandie, publ., avec une intr., par C. Hippeau

Front Cover
1852
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux. Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte, En vain il a des mers fouillé la profondeur : L'Océan était vide et la plage déserte; Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Page 180 - A ezo nos voldret concreidre li rex pagiens ; ad une spede li roveret tolir lo chief. La domnizelle celle kose non contredist, volt lo seule lazsier, si ruovet Krist. In figure de colomb volat a ciel.
Page 154 - En jour, le démon l'avait presque décidée, par ses sollicitations, à se débarrasser de son fardeau , lorsque Dieu intervint pour sauver du danger notre globe et ses habitants. » Nos écrivains, qui se répètent quelquefois, prêtent à la baleine une propriété déjà accordée à la panthère , celle d'attirer par la suavité de son haleine les petits poissons qui arrivent à la file et s'engloutissent dans sa panse, « aussi large qu'une vallée, » dit Guillaume. Encore un motif pour rappeler...
Page 178 - Le fruit qu'Adam avait goûté nous avait déshérités de la joie du ciel ; le fils de Dieu qui but le fiel nous a rachetés; et le mal dragon qui nous guette , nous met à mort sitôt qu'il nous trouve hors de l'ombre qui nous protège. » « Celui qui ne croit pas un Dieu en trois personnes est de la gent de l'Antechrist.
Page 32 - Aristoie , du Docteur Plinius ou de Monseigneur saint Isidore? Les animaux les plus extraordinaires, les prodiges, les monstres , que leur imagination se représente comme autant de réalités que le doute ne saurait atteindre, ne sont après tout pour eux qu'une sorte de thème, on pourrait dire...
Page 122 - Quand j la faim le presse, il se roule sur la terre rouge et il semble être tout ensanglanté: alors il s'étend dans un lieu découvert, retenant son souffle et tirant la langue, les yeux fermés et rechignant les dents, comme s'il était mort. Les oiseaux viennent tout près de lui sans défiance , et il les dévore. » « Ainsi le démon dévore l'imprudent qui ne se défie pas de ses ruses. Mais les hommes sages qui savent apprécier les moyens qu'il (1) Bara Balhra , fol.
Page 117 - LE HÉRISSON LE hérisson est très-adroit. Quand le raisin est mûr, il se dirige à petits pas vers la vigne, monte sur le pampre, le secoue et en fait tomber les graines ; puis, se roulant sur ces graines, il les perce de ses aiguillons et retourne à sa demeure tout chargé de butin. « Si le diable s'aperçoit que tu te montres disposé à te laisser aller aux préoccupations mondaines, il se hâte de courir sur toi ; il secoue ta vigne ou ton pommier spirituel, et t'enlève tous les fruits...
Page 143 - ... qu'elle préfère, et l'autre, auquel elle prend garde à peine, se tient, comme il peut, pendu à son dos. » « Cet animal ressemble en tout point au démon; ange déchu , il a conservé ses traits d'autrefois , mais il a perdu sa queue; et plus tard, comme le dit l'Écriture, il périra tout entier. » Les différents traits dont se compose le portrait du singe se retrouvent dans saint Isidore , qui les avait empruntés à Pline.
Page 58 - Les Juifs, en effet, comme les oiseaux de nuit, fermèrent les yeux pour ne point voir Dieu , le véritable soleil, et devinrent ses meurtriers. Dans un Missel du XIIIe. siècle que nous avons eu entre les mains, se trouvait une charmante miniature représentant un petit animal dont les cornes longues et aiguës s'étaient embarrassées au milieu d'un épais fourré d'arbustes aux branches souples...
Page 109 - Salomon (û) , à l'instigation d'Asmodée , roi des démons , envoya ses esclaves à la recherche d'un nid de huppe caché dans les rochers d'une haute montagne. On lui rapporta des petits qui furent soigneusement enfermés dans une cage de verre. La mère, ne pouvant plus pénétrer jusqu'à ceux-ci, alla chercher un ver appelé samir , dont le contact suffit pour briser non seulement le verre , mais les pierres les plus dures.

Bibliographic information