Dr. Saoud et Mr. Djihad: La diplomatie religieuse de l'Arabie saoudite

Front Cover
Groupe Robert Laffont, Sep 8, 2016 - Political Science - 216 pages

Une étude exceptionnelle sur les dessous du royaume le plus puissant et le plus secret au monde.
La diplomatie religieuse de l'Arabie saoudite constitue un étrange trou noir dans l'analyse du radicalisme qui affecte l'islam aujourd'hui. Pourquoi le salafisme, mouvance la plus intolérante et sectaire de l'islam, est-il devenu si conquérant ? Parce que parmi tous les radicalismes religieux qui pourrissent la planète, il est le seul à bénéficier d'un appui constant de la part d'un pays doté d'immenses moyens : le royaume saoudien.
Cette étude, dont les collaborateurs ont souhaité conserver l'anonymat, révèle comment ce royaume aux deux visages, celui conciliant de la dynastie Saoud et celui plus agressif du salafisme, propagandiste du djihad, a depuis des décennies développé une stratégie religieuse pour conquérir la communauté musulmane, mais aussi l'Occident, sans apparaître comme un ennemi grâce à un soft power original, hybride des systèmes américain et soviétique.
Aujourd'hui, ce pays longtemps protégé se retrouve menacé sur son propre territoire par le salafisme djihadiste qu'il a propagé ailleurs.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2016)

Pierre Conesa, agrégé d'histoire et ancien élève de l'ENA, fut membre du Comité de réflexion stratégique du ministère de la Défense. Enseignant à Sciences-Po, il écrit régulièrement dans Le Monde diplomatique et diverses revues de relations internationales. Il est notamment l'auteur de Guide du Paradis : publicité comparée des au-delà (L'Aube, 2004 et 2006), de L es Mécaniques du chaos : bushisme, prolifération et terrorisme (L'Aube, 2007), de La Fabrication de l'ennemi (Robert Laffont, collection " Le Monde comme il va ", 2011, traduit en quatre langues), de S urtout ne rien décider (Robert Laffont, 2014) et du Guide du petit djihadiste, (Fayard, 2016).

Bibliographic information