Histoire de l'Église gallicane. Tom.19 [of the work begun by J. Longueval].

Front Cover
1847
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Sur la proposition de lamiral de Coligny lassemblée fait de
31
T Va informer Elisabeth de la résolution
43
attaquer la cour à Amboise ils sont battus par les troupes
56
Les calvinistes pour se justifier publient un manifeste qui dé
67
La conjuration dAmboise eut pour résultat de montrer lesprit
75
Commencements des PP Pelletier et Auger
83
INCRÉDULES Voy DOUTEUX Motif de lantipathie de lUniversité du Parlement et des calvinistes pour
89
ministre en contradiction avec Calvin la nouvelle Société ibid Il lui donne
93
Le Chancelier de lHospital et le parlement font échouer le second
94
Edit de Romorantin
100
Dixhuit propositions baïanistes sont déférées à la faculté
107
Edits de François II défendant le port darmes et les assem
113
Montmorency le connétable de Des in dOrléans 569
123
Ministres de la réforme principaux au et de Valabrègue abjure la foi dans
124
de notables
128
Discours de Montluc
134
Le chancelier les fait connaître au parlement de Paris ibid
140
Calvi msme le fut une vaste conspira insolences dans cette capitale 626
142
Condé et les calvinistes forment le projet de semparer de Lyon
147
Adrets le baron des Ses commence Crussol 830 Le seigneur de Flassans
149
qui est découvert et déjoué par labbé de Savigny 1481 1560
150
prend la résolution de confier son collège à la Compagnie
156
gleterre pour intéresser Elisabeth à la lèsemajesté il néchappe au supplice
162
LIVRE LVI
163
Discours du chancelier de lHospital ibid
170
sans en indiquer
176
Seconde réunion générale dés Etats 176 1561
177
Principaux articles du cahier du clergé
183
Montmorency le maréchal Françob
224
Coligny François de seigneur dAn 11 domine à la cour avec Coligny
230
Picaiid le P Philippe Cordelier Son Poissy admet en France la Compagnie
264
Senez la ville de ravagée par les troupes progrès de lhérésie dans Nevers
269
Tappf r Ruard professeur de luniver les chanoines pour maintenir la religion
280
Paris Insolences des calvinistes dans cette délibérations sur les affaires religieu
535
INTÉRIMISTES les Opinions de ceux à réprimer linsolence des sectaires
548
Ruffy fougueux ministre de Lyou 806 Insolences et ravages quy commet
550
Ceux de Montpellier leur 170 Chaque ordre choisit son ora
566
Serbelloni Fabricio commande les grands dEcosse cherchent à empêcher
587
FertésousJouarre la mission dengager tholiques et encourage les protestants
652
Colloque Voyez Poissy il prétend quil a pris les armes pour
662
Concile de Trente bulle de convocation tion pleine de calomnies contre les sei
671
De Dijon Envoie des députés à la cour suiv
680
Saconay Gabriel de chanoinecomte de ves 731 et suiv
693
Poitiers Les calvinistes tiennent dans tes 122 Antipathie des populations
699
Poitiers dont les calvinistes sétaient emparés
700
TllAlMAS DE LA TllAIMASSIÈRE CÏté 749 Récit de ce que font les calvi
702
SaintAndré maréchal de Sunit au duc mettent 703 et suiv Le duc
704
Calvinistes Leurs prières menaçantes tances favorables à leur révolte 685
708
Xoyon patrie de Calvin se préserve curé deSaintPaterne678 et s hic As
757
Thou Christophe de président au parle pour le déjouer 750 et suiv Epou
760
Nouvelles négociations de paix Entreprises des huguenots
774
Réforme Voy Calvinisme ou calvinistes Lyon 523
788
Ou eu Claude religieux de Cluny 1
816
Vaca le P Gilibert Cordelier confond y abolissent le culte catholique 293
821
et suiv V Amboise Leurs excès en suiv
868
Soi bise le seigneur de est nommé par français en Suisse sentend avec les sec
869
MoNTPENSiEn le duc de Son attache les calvinistes dans le Dauphiné 872
872
SaintGemme de commande dans Poi Etienne 872 Il est battu par
873
voqués par François de Montmorency hérétiques 765 II bat Baudiné
882
Renàudie Jean du Barry de la chef ap Rouen Excès des huguenots dans cette
917
chrétien
952
opposent
958
MÉDICIS Catherine de Portrait de cette tique déloyale embarrasse les fonction
963
FIN DU SOMMAIRE
970
IslesousMontrial Héroïque fermeté
985

Common terms and phrases

Popular passages

Page 916 - La vostre vous a conseillé de me tuer sans m'ouïr, n'ayant receu de moy aucune offencé, et la mienne me commande que je vous pardonne, tout convaincu que vous estes de m'avoir voulu homicider sans raison.
Page 195 - Les évêques par les archevêques et chanoines de l'église épiscopale, appellès avec eux douze gentilshommes qui seront élus par la noblesse du diocèse et douze notables bourgeois, qui seront aussi élus en l'hôtel de la ville archiépiscopale ou épiscopale.
Page 748 - Et comme j'ay esté devant le logis, il a dit audit hoste quil r'entrast dans sa maison. Je l'ay voulu embrasser, mais il m'a fait signe que je ne le touchasse point. Et estans luy et moy seuls, il m'a dit quil estoit de la comté de Foix et au roy de Navarre ; et qu'à Orleans luy estoit mort un medecin , .de peste, à son caste, dont il estoit encores pestiferé.
Page 580 - ... dessus, et s'en sont bien repentis. Nous prismes congé de la Royne et du roy de Navarre tous deux ensemble ('), et allasmes à Paris , et monsieur de Valence avec nous. Je demanday deux conseillers de ce pays-là de France pour faire les...
Page 494 - Cène nous présente , donne , exhibe véritablement la substance de son corps et de son sang par l'opération du Saint-Esprit ; et que nous recevons et mangeons...
Page 742 - ... et comme il entendit cecy , il n'osa dire , quand se vint à oppiner , sinon comme les autres, craignant que, s'il disoit le contraire, on le fist mourir , pour crainte qu'il decelast le conseil , et fut contraint de passer outre comme les autres. Or je ne descriray...
Page 97 - Caton , celui-là, et qui sçavoit très -bien cen« surer et corriger le monde corrompu. Il en « avoit du tout l'apparence avec sa grande barbe « blanche, son visage pasle, sa façon grave, qu'on « eust dit , à le voir, que c'estoit un vrai portrait « de saint Hiérosme : aussi plusieurs le disoient
Page 744 - Je ne cuide que l'on trouve en aucuns livres que jamais telles piperies, ruses et finesses fussent inventées en royaume qui jamais aye esté. Et si la Royne eust encore plus tardé à m'envoyer avec ceste patente seulement trois mois, tout le peuple estoit contraint de se mettre de ceste religion-là, ou ils estoient morts ; car chacun estoit...
Page 230 - ... lesquelles on disoit qu'il se falloit garder des patenostres de M. le connestable, car en les disant et marmottant lorsque les occasions se présentoient, comme force desbordemens et désordres y arrivent maintenant, il disoit : « Allez-moy prendre un tel1; « attachez cestuy-là à cet arbre; faictes passer cestui« là par les picques tout ast
Page 261 - Pon baplisoit, fuisoit la cène, les mariages et prières à la façon de Genève , fort différente de la confession d'Ausbourg , qu'aucuns proposèrent qu'il seroit meilleur d'admettre en France , si la nécessité y...

Bibliographic information