La Faculté de théologie de Paris et ses docteurs les plus célèbres: moyen-age, Volume 1

Front Cover
Picard, 1894 - Paris (France) - 367 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - Accidit autem mihi ut ad ipsum fidei nostrae fundamentum humanae rationis similitudinibus disserendum prius me applicarem, et quemdam theologiae tractatum de Unitate et Trinitate divina scholaribus nostris componerem, qui humanas et philosophicas rationes requirebant...
Page 238 - Ces saintes femmes... donnèrent une preuve illustre « de leur vertu au pillage de Liège, fait par ordre du duc de « Brabant en 1212. Car celles qui ne purent se sauver dans « les églises, se jetèrent dans...
Page 201 - péché si peu de chose que Dieu ne saurait châtier « personne pour un péché. Si l'extérieur, la mine, les « discours de ces gens ont toute l'apparence de la « piété, leur intime pensée et leurs manœuvres « occultes en nient la vertu. Mais voici le comble de « la démence et de l'impudence en fait de mensonge ! « Ces gens ne craignent pas, ne rougissent pas de « dire : Nous sommes Dieu ! Appeler Dieu cet homme « adultère, compagnon nocturne d'autres mâles, « souillé de toutes...
Page 115 - Le plus célèbre et le plus renommé de tous fut Hugues ; harpe du Seigneur, organe du Saint-Esprit, unissant les grenades, symbole des vertus, aux clochettes, symbole de la prédication. Il porta un grand nombre de chrétiens à la pratique du bien par son exemple et par sa pieuse conversation ; il leur donna la science par sa doctrine aussi douce que le miel. Il creusa un grand nombre de puits d'eau vive par les livres qu'il composa, avec autant de finesse que de suavité, sur la foi et sur les...
Page 130 - 0 maxime conjux ! 0 thalamis indigne meis! Hoc juris habebat In tantum Fortuna caput ? Cur impia nupsi Si miserum factura fui ? Nunc accipe poenas Sed quas sponte luam...
Page 140 - Père est la pleine puissance , le Fils une certaine puissance, et que le Saint-Esprit n'est aucune puissance. 4. Le Saint-Esprit n'est pas de la substance du Père et du Fils , comme le Fils est de la substance du Père. 5. Le Saint-Esprit est .l'âme du monde.
Page 104 - Et, pour vous assurer que vous n'en souffrirez aucune diminution de votre autorité royale, sachez que quand j'ai été élu dans le royaume de France, je n'ai rien reçu de la main du roi, ni avant ni après mon sacre : et...
Page 259 - Jusqu'alors ceux qui cultivaient l'astrologie n'avaient eu d'autres guides que Censorinus , Manilius et Julius Firmicus , qui pouvaient bien séduire quelques rêveurs isolés, mais qui n'avaient pas assez de poids pour entraîner le plus grand nombre des esprits. Ptolémée, dans le Quadripertit, les Arabes dans leurs spéculations les plus hasardées, apparaissent au contraire comme les maîtres d'une science régulière , ayant ses principes et sa méthode propre, et pouvant conduire ses adeptes...

Bibliographic information