Romania: recueil trimestriel consacré à l'étude des langues et des littératures romanes

Front Cover
Paul Meyer, Gaston Bruno Paulin Paris, Antoine Thomas, Mario Roques
Société des amis de la Romania, 1908 - Romance literature
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 353 - ... il giorno. Quando la sera scaccia il chiaro giorno, e le tenebre nostre altrui fanno alba, miro pensoso le crudeli stelle che m'ànno fatto di sensibil terra, e maledico il dì ch'i' vidi '1 sole, che mi fa in vista un uom nudrito in selva.
Page 287 - Nous avons classé les faits d'après les positions relatives des différents phonèmes qui entrent en jeu, et nous avons formulé une loi pour chacune des positions différentes. Pour bien comprendre ces lois il est nécessaire de se placer à notre point de vue, c'est-à-dire de considérer la Dissimilation, indépendamment de telle ou telle langue, en dehors et en quelque sorte au-dessus des langues. Ce sont les lois de la dissimilation dans les langues indo-européennes en ce sens que dans ces...
Page 580 - Ad honorem tui Christe Danielis ludus iste in Belvaco est inventus et invenit hunc juventus — they perhaps planned it to bring in as many of them as possible. There is considerable humour in the characterization of the various choruses, and Darius appears to have been escorted by minstrels with all sorts of instruments. To the same century belong several plays on the miracles...
Page 61 - Carmina barbarico passim deformat hiatu, Tramite nulla suo, nulli innitentia penso Ad libitum volvens. Vulgo tamen illa placebant ; Non Linus hic illum, non hic equaret Apollo...
Page 538 - ... veisse ; et fit ladite Pucelle- très bonne chère à mon frère et à moy, armée de touttes pièces sauf la teste et tenant la lance en main. Et après que feusmes descendus à Selles, j'allay à son logis la voir; et fit venir le vin et me dit qu'elle m'en feroit bientost boire à Paris ; et semble chose toutte divine de son faict et de la voir et de l'ouïr. Et s'est partie ce lundy...
Page 538 - La Pucelle m'a dit en son logis, comme je la suis allé y voir, que trois jours avant mon arrivée , elle avoit envoyé à vous , mon ayeule, un bien petit anneau d'or, mais que c'estoit bien petite chose, et qu'elle vous eust volontiers envoyé mieux, considéré vostre recommandation.
Page 348 - Qui è da man, quando di là è sera: E questi, che ne fe' scala col pelo, Fitto è ancora, sì come prim
Page 618 - XVe siècle, publiées pour la première fois d'après un ms. de la bibliothèque nationale de Madrid, avec facsimile, carte, étude morphologique, etc.
Page 490 - Beck a étudié directement toutes ces sources, et il est parfaitement au courant de tout ce qui a été écrit sur la matière.
Page 592 - ... demonstrant angelum cum digitis, qui facit magnam lucem, et timent, et veniunt ad eam, flexis genibus, sic dicendo : Miles Ai ! verge sant' Aines, vullas nos perdonar, Que nos sa siam intrat per tu a deisonrar.

Bibliographic information