Analyse de la philosophie du chancelier François Bacon ...

Front Cover
Chez Artskée & Merkus, 1755
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 280 - Il faut expérimenter si la même horloge à poids ira plus vite sur le haut d'une montagne ou au fond d'une mine. Si la force des poids diminue sur la montagne et augmente dans la mine, il ya apparence que la terre a une vraie attraction.
Page 149 - ... détournés , n'en étoient pas moins dangereux. Il étoit impoffible , dans des circonftances où le parlement montroit tant de chaleur, de les fauver l'un & l'autre. Le roi n'avoit que l'alternative fâcheufe ou de fe priver de l'oracle de fes confeils , ou de renoncer à l'objet de toute fon affection. Il n'eft pas difficile de deviner quelle fut la perfonne préférée par un prince tel que Jacques. Le plaifir l'emporta fur l'utilité , & la paffion fui la raifon.
Page 157 - Bacon , dans laquelle renonçant à fa défenfe, il demandoit pour toute faveur, que fon repentir & fa fourmilion lui épargnaient la honte d'un jugement , & que la perte de fa dignité fût la feule punition des fautes qu'on lui imputoit ; on le contraignit de répondre en détail à tous les chefs de l'accufation intentée contre lui. Il le fit le premier Mai...
Page 161 - ... ce qu'il ya dans l'humanité de plus grand & de plus petit, de plus noble & de plus humiliant. De telles inconféquences dans un fi grand homme , doivent effrayer à jamais ceux mêmes qui par une longue habitude de la vertu font les plus affermis dans les principes de l'honneur & de la fageffe. Bacon ne demeura pas long-temps en prifon : le roi lui rendit peu de jours après la liberté , & lui remit l'amende prononcée contre lui. Comme elle étoit très-confidérable , Bacon , pour fe difpenfer...
Page 279 - Peu de tems après , la Phyfique expérimentale commença tout d'un coup à être cultivée à la fois dans prefque toutes les parties de l'Europe. C'étoit un trefor caché dont Bacon s'étoit douté, & que tous les PhiJofophes encouragés par fa promefle s'efforcèrent de déterrer.
Page 159 - Domeftiques fiflent des vexations concuflionnaires fur tout ce qui paffoit au fceau. Naturellement libéral , ou plutôt prodigue audelà de ce que doit & peut l'être tout homme jaloux de conferver jufqu'à la fin fa vertu & fon intégrité , il toléroit dans fa Maifon les folies & les dépenfes les plus extravagantes; fes valets qu'il ne...
Page 155 - ... obtenues , & qui y étoient intéreffés. On vit bien que le roi ne faifoit ces aveux humilians & n'abandonnoit les moindres coupables que pour fauver le plus criminel , qui étoit fort favori.
Page 152 - ... pour l'accufé , & fut d'avis de déférer à la Chambre des Pairs tout le procès dans l'état où il étoit : fon avis fut fuivi, & dans une conférence tenue le 19 entre plufieurs membres des deux Chambres, les Pairs fe chargèrent d'examiner promptement les chefs d'accufation. Dès: que cette...
Page 158 - Il fut condamné à une amende de quarante mille livres fterlin , à être mis dans la Tour , pour y demeurer tout le temps qu'il plairoit à Sa Majefté , déclaré incapable de pofTéder jamais aucune Charge & d'occuper aucune place dans l'Etat ; privé du droit d'entrer dans le Parlement , & même de venir dans le reflbrt de la Jurifdiction.
Page 144 - ... dans toute l'étendue du royaume ; perfonne ne pouvoit ouvrir d'auberge ou de cabaret fans l'attache de cette compagnie ; elle taxoit arbitrairement la fomme qu'on devoit lui payer , & faute de la payer on étoit fujet aux faifies & aux emprifonnemens.

Bibliographic information