Annuaire de la Société archéologique de la province de Constantine, Volume 4

Front Cover
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 221 - Constantine, par LE MÊME. Note sur des fouilles faites à Lambèse , aux sources d'AïnDrinn et d'Aïn-Boubennana, par M. MOLL, capitaine du Génie. Quelques inscriptions trouvées à Lambèse dans le courant de 1857, par LE MÊME. Notice sur l'emplacement de plusieurs villes romaines de la subdivision de Batna, par...
Page 84 - ... et pour chaque branche du droit public. Là il y avait aussi une nombreuse garnison et des autorités militaires de tous les rangs; là résidait un gouverneur civil qu'on appelait proconsul , mais qui était aussi puissant qu'un consul; là il y avait des administrateurs publics pour chaque chose , et des fonctionnaires plus ou moins élevés en grade , et portant chacun un nom différent; là chaque rue, chaque place , chaque avenue de la ville et chaque classe de sa population avait ses magistrats....
Page 224 - Inscriptions romaines découvertes à Tébessa et dans les environs, pendant les années 1858 et 1859, par le capitaine MOLL. I. — . Monuments publics et religieux 176 II.
Page 28 - De trois côtés elle est entourée de jardins magnifiques remplis d'arbres fruitiers de toutes sortes, qui, de loin, lui donnent l'aspect d'une véritable oasis. Les montagnes environnantes sont boisées, pour la plupart, jusqu'à leur sommet, et les accidents de terrain, tels que rochers, ravins, cascades, qui se succèdent sans interruption, pour ainsi dire, donnent au pays l'aspect le plus pittoresque. Les principaux sites que nous croyons devoir signaler à l'attention des touristes sont : les...
Page 54 - III. — ARC DE TRIOMPHE DE CARACALLA. L'arc de triomphe de Théveste est du genre de ceux appelés Quadrifrons. Sa forme est celle d'un carré parfait , dont chaque face représente un arc de triomphe ordinaire à une seule arche. D'après cette disposition , il devait de toute nécessité être isolé complètement et orner sans doute le milieu d'une place ou d'un établissement public. < Avant la découverte de ce monument, dil M.
Page 38 - On y rencontre d'ailleurs, quantité de carrières dont une, enire autres, on marbre rouge de toute beauté. Un échantillon de ce marbre a été envoyé au Musée de Constantine. Nous avons visité ces carrières : leur exploitation par les Romains est incontestable D'après ce qui précède, In position de Théveste était tout à fait centrale et on ne peut plus favorable à un accroissement rapide.
Page 83 - ... selon les uns de 700, et selon les autres de 3200 vaisseaux plus ou moins grands8. Lorsqu'Alarich s'empara de Rome, l'an 410 de Jésus-Christ, les habitans les plus riches de cette ville allaient chercher à Carthage les plaisirs de la capitale de l'ancien monde. « Où y at-il, s'écrie Salvien 9, des trésors plus grands que ceux des Africains ? Où trouver un commerce plus florissant et des magasins plus pleins? Le prophète Ezéchiel disait à Tyr : Tu as rempli tes trésors d'or et d'argent...
Page v - DE SURVEILLANCE POUR L'IMPRESSION DES MÉMOIRES. MM. LAMOUROUX, président. ASTRIÉ. FAUDOX. CHERBONNEAU, rapporteur. MEMBRES HONORAIRES. V MM. BARD (Joseph), membre de plusieurs sociétés savantes. BËRBRUGGER, membre correspondant de l'Institut, conservateur du Musée et de la Bibliothèque d'Alger, inspecteur des monuments historiques de l'Algérie, président de la Société historique Algérienne. BEULÉ, membre de l'Institut. CREDLY, général du génie en retraite. DURET (le docteur), maire...
Page 45 - Un trait dislinctif, qui ne se montre nulle part ailleurs '!), c'est que la cella est divisée, dans sa longueur, par deux rangs de quatre pilastres carrés, qui se continuent sous le pronaos, disposition qui divise la cella en trois nefs; et, en outre, que la cella est entièrement ouverte, au lieu de n'avoir qu'une porte moyenne, ainsi qu'on le- peut voir sur le plan.
Page 214 - Dix-huit stèles numidiques ont été retirées presque en même temps, par les soins de M. Vic.rey, d'une tranchée ouverte pour recevoir des arbres, à vingt mètres de la porte d'entrée. Huit de ces pierres sont à peu près intactes et portent des légendes de deux ou de trois lignes, avec des personnages dans l'attitude de la prière. Les autres sont plus ou moins mutilées. D'après les renseignements fournis par M. le duc d'Albert de Luynes et M. le docteur Judas, ce sont des épitaphes et...

Bibliographic information